Revenir à la rubrique : International

Sous serment, Donald Trump profère des injures contre la journaliste l’accusant de viol

Une vidéo de sa déposition a été révélée par le tribunal chargé de l’affaire. L’ex-président des Etats-Unis a insulté la journaliste E. Jean Carroll qui l’accuse de viol et a demandé à ce que les allégations portées contre lui soient rayées. Le juge a refusé et un procès est prévu au mois d’avril.

Ecrit par P.J – le mercredi 18 janvier 2023 à 10H00

Sous serment devant le tribunal chargé de l’affaire, Donald Trump n’a pas hésité à injurier une journaliste qui l’accuse de viol. Des extraits de cette vidéo filmée lors d’une déposition en octobre au tribunal ont été dévoilés vendredi, rapporte le Huffington Post.  

E.Jean Carroll, une chroniqueuse, accuse Donald Trump de l’avoir violée dans un magasin dans les années 1990. C’est en 2019, dans son livre « What Do We Need Men For ? : A Modest Proposal » que la journaliste accuse pour la première fois l’homme politique. 

Au mois d’octobre alors que l’affaire est une nouvelle fois portée devant le tribunal, Donald Trump n’a pas manqué l’occasion d’insulter la journaliste et fait une demande pour que les allégations de viol et diffamation portées contre lui soient rayées. 

Dans un extrait de la déposition de Donald Trump on y voit  l’homme politique avancer que la journaliste qu’il qualifie de « malade mentale » aurait apprécié être agressée sexuellement.  « Elle a dit qu’elle avait aimé (..) Je crois qu’elle a dit que c’était sexy non ? Elle a dit que c’était sexy d’être violée. Ne l’a-t-elle pas dit ? »,  a lâché Donald Trump en cour de justice. 

A l’avocate de E.J Carroll, l’ex-président des Etats-Unis a déclaré que « Vous savez que ce n’est pas vrai. Vous êtes une opératrice politique. Vous êtes une honte »

Lewis A.Kaplan, le juge a refusé ce vendredi la demande de rejeter les allégations portées contre Donald Trump. Un procès est prévu en avril.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cour européenne des Droits de l’Homme : Rejet de la requête contre 32 États pour « inaction climatique »

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a rendu plusieurs décisions majeures ce 9 avril concernant trois affaires distinctes, portant sur la responsabilité des États en matière d’action contre le changement climatique. Ces recours, engagés par des individus âgés de 12 ans à plus de 80 ans, ont été l’occasion pour la CEDH de se prononcer pour la première fois sur ce sujet brûlant.

[Pierrot Dupuy] Contrairement à ce que vous croyez, La Réunion ne serait pas protégée par l’OTAN en cas de guerre

Depuis quelques semaines, l’actualité bruisse de rumeurs concernant le potentiel déclenchement d’une 3ème guerre mondiale. Il faut dire que les sujets d’inquiétude ne manquent pas : guerre en Ukraine aux portes de l’Europe, guerre à Gaza où les morts se compteraient selon le Hamas par dizaines de milliers, risque de conflit entre l’Iran et Israël, la Chine qui cache de moins en moins ses intentions belliqueuses vis-à-vis de Taïwan…
Dans cet océan de mauvaises nouvelles, nous nous croyons à l’abri sur notre petite île perdue au milieu de l’océan Indien.
En plus, que peut-il nous arriver, protégés que nous sommes par la France, laquelle est elle-même membre de l’OTAN ? Bien fou celui qui oserait s’en prendre à un membre de l’Alliance Nord, et donc aux États-Unis. C’est oublier un peu vite que dans Alliance Nord, il y a Nord…

Attentat de Moscou : Vladimir Poutine a lancé une attaque aérienne de riposte sur l’Ukraine

Alors que le bilan de l’attentat du Crocus City Hall à Moscou s’élève désormais à au moins 133 morts et plus de 100 blessés, le président russe Vladimir Poutine a lancé à l’aube ce dimanche matin une attaque aérienne d’envergure contre l’Ukraine. Des explosions dans la ville de Kiev ont notamment été rapportées par l’AFP. Samedi soir, une dizaine de missiles ukrainiens ont frappé la ville russe de Sebastopol, selon une source officielle rapportée par Le Monde.