Revenir à la rubrique : Société

Selon la loi, 25% des stations auraient dû être réquisitionnées pour toute la population…

Face à la grève illimitée de la majorité des gérants de stations-service depuis hier soir, le Préfet Dominique Sorain a décidé de déclencher le « plan ressources hydrocarbures » du dispositif Orsec. Ainsi, à compter de ce jeudi 29 janvier 14h, [10 stations-service de l’île sont réquisitionnées ]urlblank:http://www.zinfos974.com/La-Prefecture-requisitionne-10-stations-service-de-l-ile_a81018.html pour assurer l’approvisionnement des véhicules des services de secours, d’urgence […]

Ecrit par GG – le jeudi 29 janvier 2015 à 14H10

Face à la grève illimitée de la majorité des gérants de stations-service depuis hier soir, le Préfet Dominique Sorain a décidé de déclencher le « plan ressources hydrocarbures » du dispositif Orsec.

Ainsi, à compter de ce jeudi 29 janvier 14h, [10 stations-service de l’île sont réquisitionnées ]urlblank:http://www.zinfos974.com/La-Prefecture-requisitionne-10-stations-service-de-l-ile_a81018.html pour assurer l’approvisionnement des véhicules des services de secours, d’urgence et de sécurité. Les autres usagers de la route devront eux s’armer de patience et éviter d’utiliser leur véhicule, en espérant une issue favorable [aux négociations en cours entre le SRESS* et le Préfet]urlblank:http://www.zinfos974.com/Greve-des-stations-service-Les-discussions-en-Prefecture-au-point-mort-reprise-a-14h_a81009.html .

Pas encore de plan de prévention des ruptures d’approvisionnement pour 2015

Ce sont donc 10 stations-service sur tout le territoire qui se voient obligées de rester ouvertes. Pourtant, l’article L671-2 du code de l’Energie et entré en vigueur le 20 juin 2014 garantit, elle, « la livraison de produits pétroliers pour au moins un quart des détaillants de son réseau de distribution » en cas de rupture volontaire d’approvisionnement « non justifiée par des grèves des salariés ou des circonstances exceptionnelles« . Une mesure de précaution inscrite dans le cadre du « plan de prévention des ruptures d’approvisionnement » et qui aurait donc assuré l’ouverture de 25% de toutes les stations-services de l’île, pour tous les consommateurs…

Autre obligation : « Les exploitants des stations-service doivent en informer le représentant de l’Etat territorialement compétent au moins trois jours ouvrables avant le début de leur action » de grève.

Or, ce « plan de prévention des ruptures d’approvisionnement » ne peut être déclenché qu’’à la suite d’une concertation annuelle entre le Préfet et les représentants des exploitants de stations-service. Et pour 2015, elle était « prévue dans le courant de février », précise Goulam Akbaraly, membre du SRESS. Le syndicat échappe ainsi au devoir de déclarer le débrayage 3 jours au moins avant…

Le SRESS échappe à l’obligation de déclarer la grève au moins 3 jours ouvrables avant

Prise de court par le mouvement de grève lancé avant même la concertation nécessaire pour appliquer le plan de prévention de 2015, la Préfecture ne peut donc pas exiger qu’au moins un quart des stations-service de chaque réseau de distribution soit livré. « Il le sera après la réunion (de février) entre le SRESS et le Préfet », assure-t-on à la Préfecture. En attendant, seules 10 stations-service sont réquisitionnées sur toute la Réunion et assureront la livraison des véhicules de secours et d’urgence uniquement.

*SRESS: Syndicat réunionnais des exploitants de stations-service

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Un engagement vers une agriculture locale plus responsable

Le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire organise le concours des Trophées de l’Agroécologie 2024-2025. Ce concours récompense l’action d’agricultrices et d’agriculteurs en faveur d’une agriculture exemplaire au regard de la triple performance : économique, environnementale et sociale.