Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Sécurité : Macron s’empare du « Kärcher » avant ses opposants

Lors d’un déplacement à Nice, le président de la République a présenté ses propositions pour la sécurité. Emmanuel Macron a annoncé le doublement des effectifs de police sur le terrain d’ici 2030. Il a également indiqué que les amendes forfaitaires pour les délits vont être généralisées.

Ecrit par 1776023 – le mardi 11 janvier 2022 à 10H53

Valérie Pécresse a à peine eu le temps de se retourner pour fermer la porte de la cave où se trouvait Kärcher que celui-ci a été volé. Fortement critiqué par les candidats de droite sur son bilan sécuritaire, le chef de l’État a profité d’une visite à Nice pour faire des annonces sur le thème de la sécurité, symbolisé par l’outil de nettoyage depuis Nicolas Sarkozy, qui rythme la campagne présidentielle. 

Durant près de deux heures, le président de la République a défendu son bilan. Il a rappelé la création de 10.000 postes parmi les forces de l’ordre ainsi que le renouvellement du parc de véhicules entamé en 2017.

Avantage de président sortant, Emmanuel Macron peut faire des annonces là où ses adversaires doivent se contenter de promesses. Il a donc annoncé une hausse de 15 milliards d’euros du budget de la sécurité sur les 5 prochaines années, soit 25% de hausse par rapport au budget actuel. 

Cette hausse du budget devra permettre de doubler les effectifs de police sur le terrain d’ici 2030. Cela passera notamment par la réorganisation et la suppression de tâches annexes pour transférer 3000 agents sur le terrain. 200 brigades de gendarmerie en milieu rural vont être créées comme une « force d’action républicaine pour les quartiers ».

Généralisation des amendes forfaitaires

Emmanuel Macron a également rappelé son bilan sur la justice avec une hausse de 30% du budget pendant son mandat. Il a annoncé une généralisation des amendes forfaitaires délictuelles (AFD) pour les peines inférieures à un an de prison. Un élément de simplification selon lui.

Le chef de l’État a également indiqué que le harcèlement de rue allait devenir un délit sanctionné d’une amende de 300 euros. Il souhaite que le nombre d’enquêteurs pour les violences intra familiales soit doublé, afin d’atteindre 4000 agents.

Concernant la « transformation technologique », il souhaite la création d’une agence numérique des forces de l’ordre. Celle-ci bénéficierait de la création de 1500 postes de cyberpatrouilleur. 

Ces annonces s’inscrivent dans le projet de loi « Lopml » (« loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur »). Celui-ci doit être présenté au conseil des ministres en mars, mais ne devrait pas être effectué avant les élections.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sakifo 2024 : “50% de notre programmation sera réunionnaise”

Pour son édition 2024, le Sakifo veut encore proposer du grand spectacle au public réunionnais. Si de grand nom de la musique francophone, comme Hamza, Grand Corps Malade ou IAM répondront présent, les artistes péis ne sont pas en reste, avec Danyel Waro, Lindigo ou encore TABA.

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.