Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Scène de… ménage

Mais quelle mouche l'a piquée, cette consommatrice venue s'enquérir dans son magasin préférée, d'une solution à son problème d'électroménager? La scène se passe dans une grande enseigne du centre-ville de Saint-Denis. Il est 11h20.

Ecrit par errorgencod@gmail.com – le mercredi 10 septembre 2008 à 19H15

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Une dame en furie invective le directeur du magasin. Extraits des propos saisis à bonne distance : « i[Mais monsieur, comment ça c’est impossible? monsieur, mi di aou le machine i marche pa. mwin la branché, i tourne pas monsieur. di pa mwin mi gyin pa fé marché, n’importe qui lé capab branche in machine à laver dessi in prise courant. la i fé 2 fois mi ramene, le machine i marche toujours pas, quand mi di aou envoye un boug pou répare mon kaz ou di a mwin ramene enkor]i? »
« i[mais monsieur, depi ke moin la ni achete machine la, li marche toujours pas monsieur. et la ou di que c moin que lé de mauvaise foi monsieur?]i »
« i[mais ou monsieur, kwé ou fé ou monsieur, (…), kwé mi fé ek in machine i marche pa monsieur, ou di pa mwin rien, ou fé pa in l’échange, mwin la fatigué nir ter la depuis 3 mois et mon probleme lé pa réglé monsieur. ou fé pa rien ou la pas l’air ek mwin, soi disan ou fé service après vente mais na poin rien. du moment ou encaisse larzen le reste i garde pa ou sa]i ».
Le commerçant réussit à en placer une : « i[mais madame, mwin la di a ou vien avec out machine nou fé partir chez le constructeur et nou attende kosa li va dire a nou. la i serve pa rien ce qu’ou fé, ou fé rienk désordre dans mon magasin madame]i »
La dame reprend de plus belle, aidée de son mari : « i[monsieur mi fé désordre si mi veu, i fé 3 mois que ou tourne a moin en bourrique, moin la dépense 600 euros pou in machine a laver, mi lave mon linge a la main depi 3 mois]i ». Le mari, tentant de parler plus fort : « i[ou la déjà lave out linge a la main ou monsieur? aou non, in machine i marche pa pou ou ou fé change a li direk ou]i ». La dame un peu plus fort : « i[monsieur kwé i fo pou kou fé in geste pou nou monsieur? di a moin monsieur]i »
Le commerçant : « i[arrete fé désorde dan mon magasin]i »
La cliente finit de péter le dernier plomb qui lui reste et en s’allant, enragée : « i[monsieur, mi sa cri madame aude et roul pa nou pou ou, i reste rienk sa mem pou mwin, ou lé pa honnete monsieur]i »
En furie et accompagnée de son mari qui n’en pense pas moins qu’elle, la « i[cliente]i » s’en va.
L’altercation, reportée ici dans ses grandes lignes, a évidemment provoqué un attroupement. Les clients se sont arrêtés d’acheter, les agents de sécurité ont accouru mais sont restés à distance, les vendeurs et vendeuses sont attérés. Il est presque midi.
Deux réflexions me sont venues à la suite de cet incident.
Le premier, c’est que « gueuler » ça défoule. Le regard « i[presque]i » apaisé de la dame qui venait de se vider de sa colère contre ce commerçant et que j’ai croisé lorsqu’elle sortait du magasin m’a ému parce qu’un instant durant l’altercation, je me suis mis à sa place. Cette pensée cheminant dans ma tête, la deuxième réflexion s’est insinuée dans mon esprit.
Quel désespoir elle a du éprouver pour en arriver à l’ultime recours pour elle qui sera de faire appel à une association de défense des consommateurs, celles là mêmes qui ont pignon sur rue depuis quelques temps.
Comment peut-on en arriver à cette « i[extrémité]i »? Les gens ont-ils totalement perdu le sens des valeurs pour ne pas réussir à s’entendre en bonne intelligence?
Les droits les plus simples d’un consommateur lambda face à un commerçant alpha sont-ils toujours destinés à être réduits à la plus simple des phrases « i[tu achètes, tu te casses et surtout ne reviens pas si tu as un problème]i ».
C’est la bizarre impression que m’a laissé cette joute verbale dans ce magasin.
Pour sur, je ne pense pas que j’y reverrai cette dame. Pour sur que je ne l’y reverrai pas, je n’y remettrai pas les pieds.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.