Revenir à la rubrique : Météo | Société

Saint-Paul : Le centre d’hébergement Anne Mousse n’est plus en capacité d’accueillir de sinistrés

La mairie de Saint-Paul annonce que le centre d'hébergement Anne Mousse ne peut plus accueillir de sinistrés.

Ecrit par N.P. – le lundi 15 janvier 2024 à 05H31

La Ville de Saint-Paul vous informe que le centre d’hébergement de l’école maternelle Anne-MOUSSE n’est plus en capacité d’accueillir les sinistrés.

Cependant, deux autres centres d’hébergement restent ouverts dans le secteur : à l’école maternelle et à la Maison pour tous de Carosse.

Nous vous rappelons également que la Commune a ouvert l’ensemble de ses centres d’hébergement afin de mettre à l’abri la population concernée par la dégradation météorologique liée au Cyclone Belal.

Pour connaître le centre d’hébergement le plus proche de votre domicile, vous pouvez contacter le Poste de Commandement au numéro unique : le 02 62 45 43 45.

Pour rappel, l’alerte violette sera déclenchée à 6 heures du matin ce lundi 15 janvier 2024. Nous encourageons chacun à rester informé, vigilant, et à suivre les consignes émises par les autorités compétentes.

En cette période délicate, la solidarité et l’entraide sont essentielles.

Ensemble, faisons preuve de responsabilité et contribuons à la sécurité de tous les Saint-Pauloises et les Saint-Paulois.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les Chroniques de tonton Jules #174 – L’Abbé Pierre… je suis dévasté

Il y a eu plein de nouvelles ces deux dernières semaines. Le tri est difficile à effectuer. Et je ne parle même pas des coups tordus à l’Assemblée, où les carriéristes de tout poil s’accordent sous le manteau : ma voix contre une bonne place. Ça fait mal à la démocratie. Quand, en plus, j’apprends que l’Abbé est accusé de gestes répréhensibles, lui, l’homme que je persiste à vénérer…

Le combat quotidien des personnes handicapées : Entre obstacles et résilience

« Je ressens souvent une profonde solitude lorsque je croise le regard de pitié des autres, même de ceux que j’aime. Ce regard, bien qu’empli de bonnes intentions, me rappelle constamment ma différence et me fait sentir comme un fardeau… » C’est en ces mots que Patrick S., handicapé moteur depuis 10 ans suite à un accident de voiture dans le centre-ville de Saint-Denis, exprime son ressenti sur sa situation de personne porteuse de handicap. 

Environnement : Une bananeraie 100% Bio

La Bananeraie de Bourbon, nichée au pied des colimaçons à Saint-Leu, est bien plus qu’une simple plantation. C’est un site magnifique où la nature et l’homme coexistent en parfaite harmonie.  Le regard perdu dans un vaste paysage dominant la côte et le son doux du bruissement des feuilles des arbres fruitiers invitent au calme  et à la quiétude.