Revenir à la rubrique : Culture

Saint-André : Un « dibavali » dans le Dipavali

Le centre d’intervention culturel de la salle Guy Alphonsine propose en marge des traditionnelles festivités du dipavali organisées par la ville de Saint-André (du 5 au 13 novembre 2010), un autre regard sur le dipavali : un « autre dibavali » dans le Dipavali. Pour Rieul Latchoumy, responsable administratif de l’association, ce dibavali est « moins festif, moins fantasmé, […]

Ecrit par Ingrid Benoît (crédit photo Max Yves) – le mardi 05 octobre 2010 à 17H30

Le centre d’intervention culturel de la salle Guy Alphonsine propose en marge des traditionnelles festivités du dipavali organisées par la ville de Saint-André (du 5 au 13 novembre 2010), un autre regard sur le dipavali : un « autre dibavali » dans le Dipavali.

Pour Rieul Latchoumy, responsable administratif de l’association, ce dibavali est « moins festif, moins fantasmé, moins rêvé ». Il est plus proche des « expressions de l’Inde d’aujourd’hui ». L’accent est par exemple mis lors des différentes actions de l’association sur la place de la femme dans la société « plutôt que sur un défilé de sari ».

Pour cette quatrième édition de l’autre dibavali, le public pourra découvrir un programme qui tourne autour de la thématique de la danse. Thématique qui sera étendue à la demande de la mairie au défilé et au podium du Colosse avec la présence d’artistes indiens. Ce qui permettra de lier les deux Dipavali.

Le but pour l’association est de confronter le genre contemporain et le genre classique et de proposer « un autre regard sur l’Inde », loin des clichés fantasmés auxquels nous sommes habitués (fête, religion, etc…).
Des conférences-débats seront organisées sur la « Patrimonialisation, l’exportation et l’hybridation des danses indiennes ». Le cinéma d’auteur sera mis à l’honneur plutôt que le cinéma « made in bollywood » avec la diffusion d’un film documentaire d’Adoor Gopalakrishnan et Brigitte Châtaignier, « La danse de l’enchanteresse », le 3 novembre à la salle Guy Alphonsine.

Les festivités commenceront dès le 3 novembre à la salle Guy Alphonsine, soit deux jours avant les dates prévues par la mairie de Saint-André et termineront le 13, en même temps que le Dipavali.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

« L’histoire de la Buse est assez emblématique de la carrière d’un pirate de l’époque »

Si le mythe réunionnais du trésor de la Buse se nourrit depuis plusieurs décennies des nombreuses annonces, jamais confirmées, de découverte d’une potentielle cache secrète, Charles-Mézence Briseul estime qu’il faut rompre avec la coutume de la chasse au trésor et privilégier une archéologie de la piraterie. L’auteur de « La Buse, la biographie du plus grand pirate français » souligne par ailleurs que les rares éléments tangibles disponibles témoignent des difficultés financières du marin calaisien après le célèbre pillage de la Vierge du Cap.

Léa Churros en duo avec KIM

Chouchou du public réunionnais, la chanteuse Léa Churros, vient de sortir un single avec l’une des artistes zouk phares au niveau national, KIM. Le clip a été dévoilé vendredi soir sur les plateformes de streaming et devrait très rapidement devenir un véritable succès.

Un pirate informatique s’attaque aux clips des artistes réunionnais

Le clip « Bondié » de Kénaëlle a été ciblé par un individu qui s’est fait passer pour un producteur et a obtenu le retrait de la vidéo de la plateforme de streaming YouTube. La chanteuse a déposé une réclamation auprès du site appartenant à Google et a appris que plusieurs autres artistes réunionnais avaient été visés par le même pirate.