Revenir à la rubrique : Faits divers

Rouler sans assurance : un délit à haut risque !

Même si l’année dernière, la gendarmerie nationale relevait une légère baisse des automobilistes roulant sans assurances (768 contre 734), le major Yves Meeschaert de la caserne Vérines à Saint-Denis craint une recrudescence à cause de la conjoncture économique actuelle: « Les gens qui n’ont pas d’assurance évoquent le plus souvent leur manque de moyens. Avec la […]

Ecrit par Karine Maillot – le mardi 28 octobre 2008 à 07H12

Même si l’année dernière, la gendarmerie nationale relevait une légère baisse des automobilistes roulant sans assurances (768 contre 734), le major Yves Meeschaert de la caserne Vérines à Saint-Denis craint une recrudescence à cause de la conjoncture économique actuelle: « Les gens qui n’ont pas d’assurance évoquent le plus souvent leur manque de moyens. Avec la crise économique, le nombre de véhicules non assurés risque d’augmenter« .
Circonstance aggravante, les infractionnistes qui circulent sans assurances sont enclins au délit de fuite.  Ces conducteurs intrépides risquent 3.750€ d’amende, une suspension du permis durant 3 ans, voire une annulation pour la même durée, une interdiction de conduire certains véhicules terrestres à moteur, y compris ceux pour la conduite desquels le permis de conduire n’est pas exigé, pour une durée de 5 ans au plus. Le véhicule pourra en outre être immobilisé, voire confisqué.
Selon Serge Magnan de Bellevue, assureur à Saint-Denis, 30% des automobiles qui sont contrôlés sans assurances sont de jeunes conducteurs. « Les gens ne sont pas conscients de l’ampleur du risque qu’ils prennent en roulant sans assurance. La personne qui circule sans être assurée et qui est impliquée dans un accident entrainant des dommages corporels, voire la mort d’un tiers, aura bien sûr des poursuite pénales, et va devoir payer à la victime ou à la famille des dommages et intérêts pouvant aller, dans les cas extrêmes, jusqu’à plusieurs millions d’euros« …

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Professeur d’aïkibudo accusé de viol sur un élève mineur : La défense pourrait plaider l’acquittement

Alain T., 63 ans, accusé d’avoir violé un adolescent de 16 ans, évoque une relation amoureuse alors qu’il est également poursuivi pour avoir agressé sexuellement un autre mineur invité à dormir à son domicile. Le sexagénaire a déjà été condamné en métropole pour des faits similaires. Mais son avocat avance qu’il pourrait plaider l’acquittement au motif que les victimes qui fréquentaient les sites de rencontre ont sollicité son client.

Indemnités de logement : Didier Robert pourrait ne pas être poursuivi

Didier Robert, ancien président de la Région Réunion, reste sous enquête pour des indemnités de résidence perçues entre 2016 et 2019, potentiellement supérieures à son loyer. Après une condamnation en 2021 pour abus de biens sociaux, l’étude de son dossier est toujours en cours. Son avocat conteste les évaluations financières de la Chambre régionale des comptes.

Le président de l’Ordre des médecins accusé de violences par son ex-compagne

Actuel président de l’Ordre des médecins, le docteur Benjamin Dusang fait l’objet d’accusations de violences de la part de son ex-compagne Lise François, elle-même médecin. Alors que le renouvellement des membres de l’Ordre est prévu le 21 juin, Lise François a vu sa candidature à l’élection indirectement refusée : le dossier de son binôme, le Dr Ramou Anandanadaradja, a été jugé irrecevable et rejeté par le Conseil départemental de l’Ordre des médecins. Le docteur Anandanadaradja conteste son éviction du scrutin ce jeudi 20 juin devant le tribunal administratif de Saint-Denis.

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.