Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Roland Robert, défenseur de l’écologie pour tous les DOM.

Roland Robert, défenseur de l’écologie pour tous les DOM. En marge du congrès des maires, qualifié de scandale financier par les quotidiens régionaux qui ont dénombré pas moins de 213 élus du voyage, notre maire de la Possession vient d’être élu pour 2 ans président de l’ACC’Dom.

Ecrit par jp.fois@wanadoo.fr – le dimanche 30 novembre 2008 à 15H31

Plus les années passent, plus son énergie croît, au point que notre maire transpire l’hyper forme en cumulant de nombreuses autres responsabilités non moins importantes: président de l’UDCCAS, président de l’Association des Maires de La Réunion, vice-président au Conseil Général, vice-président du TCO, et j’en passe et des…
Bref, un cumul impressionnant de titres et de responsabilités!
Et les missions sont toutes accomplies à la perfection pour le plus grand bien des administrés!
Quel honneur d’avoir un maire aussi prestigieux, qui plus est, au four et au moulin! A croire que l’horloge biologique remonte le temps pour certains! A moins que…
Un des nombreux objectifs affichés de ACC’Dom est la protection de l’environnement spécifique aux communes et aux collectivités d’outre-mer. L’engagement et les compétences reconnus de notre maire au niveau de sa commune pour préserver l’environnement lui a donc permis d’accéder au pompon de l’ACC’Dom.
Il est vrai, qu’en son temps, le préfet l’a un peu titillé sur le retard important qu’il avait pris dans le problème du traitement des eaux usées, conformément aux directives européennes. Aucun ne doutera que ce fût probablement de mauvaise guerre…
Il y a bien eu d’autres anicroches, comme ces copropriétaires du Grand Large qui ont eu le culot de se plaindre, très probablement sans bonne raison encore, de la pollution du talweg « Mare à Coton » suivie d’invasions de moustiques et de puces. A tel point qu’il a fallu plus 14 années pour que le maire entende le message! Et comme la surdité de notre inconditionnel du développement durable était particulièrement prononcée, l’intervention de la DRASS et des condamnations fermes de tribunaux lui ont permis de recouvrer l’écoute. Enfin, pas complètement!
En conclusion, si vous tombez sur un politique qui a un problème d’écoute, ne lui tapez pas sur l’enclume avec le marteau, mais essayez deux thérapies douces qui semblent efficaces pour qu’il vous entende un peu mieux: la presse et les tribunaux.
Ce sont les dernières branches auxquelles vous pouvez espérer vous raccrocher dans ce beau pays.
Attention, elles sont quelques fois fragiles !
Merci, Monsieur le maire, pour votre incomparable dévouement à la cause écologique.

Jean Paul FOIS

PS : Je propose une page dénommée « transparence sur les indemnités perçues par les élus » dans le splendide magazine municipal « Jujube » si enclin à nous informer.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires