Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Richard Nirlo : « Jean-Louis Lagourgue aurait voulu que je sois sa marionnette et celle de Rémy »

Richard Nirlo, le maire de Ste-Marie, a accordé à Zinfos une longue interview le lundi 30 janvier. Il y fait un certain nombre de révélations explosives et exclusives.
Pour permettre à nos lecteurs de les apprécier comme elles les méritent, nous avons décidé de les scinder en plusieurs parties.
Nous commencerons par les deux premières, dans lesquelles il nous donne des détails sur la tentative de putsch révélée par nos confrères du JIR et surtout nous explique les véritables raisons de son divorce avec Jean-Louis Lagourgue.

Ecrit par 1654 – le mercredi 01 février 2023 à 10H18

C’est un Richard Nirlo serein qui s’est installé face à nos caméras. Serein et combatif.

Plutôt que de s’étendre sur les détails de cette énième tentative de déstabilisation, les premières ayant lamentablement échoué, le maire de Sainte-Marie nous a expliqué ce qui occupe actuellement tout son temps : essayer de redresser les comptes de la commune.

Pratiquant une véritable « archéologie comptable et financière« , il a dû partir à la recherche d’une multitude de factures qui avaient été bien dissimulées selon lui par son prédécesseur et ses équipes et qui, cumulées, ont amené à la découverte d’un trou de 16 millions.

Aujourd’hui, à en croire Richard Nirlo, les choses sont en train de rentrer dans l’ordre, notamment grâce à l’aide des services de l’Etat et à un travail remarquable des équipes de la mairie.

Richard Nirlo n’a pas de mots assez durs pour Jean-Louis Lagourgue, quelqu’un « qui a été maire pendant 28 ans, qui est sénateur » et qui est selon lui celui qui pousse les fauteurs de désordre, ceux qu’il appelle « les esprits chagrins », grâce aux manoeuvres en coulisses de son ancien directeur de cabinet et de campagne, Fabrice Marouvin, et de son attaché parlementaire au Sénat, Emmanuel Virin.

 

Dans cette deuxième partie, Richard Nirlo nous révèle enfin les véritables raisons de sa brouille avec Jean-Louis Lagourgue. Et à l’appui de ses dires, il a sorti face caméra un document signé de la main de Jean-Louis Lagourgue que ce dernier lui avait remis pendant la dernière campagne des municipales.

Il s’agit d’un papier à en-tête de la Région (J-L Lagourgue en était à l’époque vice-président) sur laquelle l’ancien maire lui ordonnait, sur un ton comminatoire, de nommer son fils Rémy 2ème adjoint délégué à l’Economie et à la Communication, et vice-président délégué au CCAS.

Pourquoi ces postes : à l’économie pour pouvoir superviser toutes les relations avec les entreprises et les marchés publics (admirez le sous-entendu…) et à la communication pour y placer le protégé de Jean-Louis Lagourgue, Emmanuel Virin. Quant au CCAS, c’était selon Richard Nirlo pour contrôler toutes les attributions de logements et d’aides.

« Si j’avais accepté, j’aurais été une marionnette entre les mains des Lagourgue« , explique Richard Nirlo. « J’ai refusé et voilà la véritable raison de ma brouille avec Jean-Louis Lagourgue« .

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ligue de basket pointe du doigt le « comportement intolérable » de certains parents lors des manifestations sportives

La ligue régionale de basket-ball déplore des actes de violences qui prennent de plus en plus de place lors des compétitions sportives. « Sur les terrains de basket, les matchs se passent très bien entre les joueurs. Les jeunes prennent plaisir à jouer. Mais dans les tribunes, c’est autre chose ! », regrette ligue, dont le comité directeur a de fait pris des mesures.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial