Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Retraites : L’intox, c’est reparti !

Comme avant chaque réforme, une armada d’experts et d’économistes à gages (1) , se répand à nouveau dans la presse, pour « convertir les salariés à un masochisme social, consistant à accepter encore et toujours la réduction de leur part d’un gâteau qu’ils ont produit. Les salariés seraient ainsi condamnés à travailler toujours plus longtemps, […]

Ecrit par Didier-Le-Strat – le vendredi 03 février 2023 à 11H09

Comme avant chaque réforme, une armada d’experts et d’économistes à gages (1) , se répand à nouveau dans la presse, pour « convertir les salariés à un masochisme social, consistant à accepter encore et toujours la réduction de leur part d’un gâteau qu’ils ont produit. Les salariés seraient ainsi condamnés à travailler toujours plus longtemps, pour toucher une part toujours plus réduite. »(2)   
« La population vieillit (nous disent-ils) ! Il y aura trop de retraités, et pas assez d’actifs pour financer les retraites. En conséquence, les actifs devront travailler plus longtemps et cotiser davantage. »

Elémentaire mon cher Watson !  Quoi de plus logique ?

On se dit alors : oui, c’est vrai ! Les retraites vont coûter plus cher ! Un effort sera nécessaire ! 
Et Non ! Car cet argument qui semble frappé du sceau du bon sens, est en fait une stratégie de manipulation de l’opinion, identifiée par le linguiste Américain Noam Chomsky sous le nom de stratégie de la dissimulation

Beaucoup se laissent prendre ! Pourtant, il est facile d’identifier et de déjouer cette forme de propagande mensongère par omission, car, elle n’éclaire qu’une partie de la réalité. C’est le seul ratio actif/retraité qui structure le discours.

Et Il suffit de faire toute la lumière sur l’autre versant de la réalité. Et nous découvrons alors tous les ratios, les chiffres, les paramètres, les faits censurés, dissimulés dans les médias grand public ; et sur lesquels il faudrait agir, pour rendre possible un départ à la retraite à 60 ans à taux plein pour tous ceux qui le souhaitent et ont travaillé 40 années. Et 55 ans pour celles et ceux qui ont eu des carrières hachées, dangereuses, ou qui ont effectué des travaux pénibles. Démagogique ?  Non ! Les moyens existent, mais sous certaines conditions.

Par exemple : nous découvrons que si les progrès de la médecine allongent la durée de vie, l’impact des progrès scientifiques et technologiques, réalisent aussi des miracles dans tous les autres secteurs de l’économie où ils génèrent des gains de productivité fantastiques.

En effet, aujourd’hui, un seul actif dans l’agriculture nourrit plus de 70 personnes, contre 6 en 1960. Idem, dans l’industrie et les services, l’augmentation des gains de productivité est vertigineuse.  La question est : qui capte les gains de productivité ? – Chacune et chacun a sa petite idée !

– Sur ce point, dans un article intitulé : « Réforme des retraites : sauvetage ou racket » René Passet qui fit sa carrière (entre autres) comme professeur émérite chargé de recherche en économie à la Sorbonne Paris 1, écrivait déjà en 2003 : 
« L’argument démographique (dû au vieillissement de la population) sur lequel se fonde la réforme, est dénué de valeur. Le rapport du nombre de retraités à celui des actifs ne veut rien dire, si l’on ne prend pas en compte l’évolution des gains de productivité »

Et selon l’économiste et sociologue B Friot (3) : 
« On oublie toujours, quand on raisonne sur l’avenir des retraites, que le PIB progresse d’environ 1.6 % par an, en volume, et donc qu’il double, à monnaie constante, en 40 ans.(…) » Puis il poursuit : « De quarante ans, en quarante ans, le doublement du PIB en monnaie constante permet de consacrer de trois à cinq fois plus aux retraites, tout en quasi doublant la richesse affectée aux actifs, ou à l’investissement  ».

En effet, en élargissant notre champ d’investigation nous découvrons que par exemple : 
– 4 millions de chômeurs c’est 4 millions de cotisations sociales en moins pour les caisses de sécurité sociale (retraite et santé). De telles recettes provoqueraient un excédent… ( 60ans et 40 annuités pension à taux plein).
– Nous découvrons aussi que les fameuses réformes soi-disant indispensables depuis 1982 ont modifié le partage du gâteau produit par le travail : un véritable rackett ! Selon les économistes Michel Husson, Thomas Piketty, et les économistes atterrés, une part représentant entre 9 et 10% de PIB, a ripé de la part salariale vers les dividendes et les revenus du capital. Soit environ 200 Milliards d’€ pour l’année 2019 dont le PIB dépasse les 2400 Mds€.
– Vous pourriez aussi trouver vous-même d’autres chiffres, d’autres paramètres dissimulés à l’opinion sur lesquels il faudrait agir pour obtenir un financement optimum des retraites… 
– Nous découvrons de surcroit que les véritables objectifs de la réforme sont dissimulés à l’opinion. Nous en reparlerons. 

À suivre.

(1)Le monde diplomatique :  CONFLITS D’INTERETS ET CONNIVENCES MEDIATIQUES  Les économistes à gages sur la sellettehttps://www.monde-diplomatique.fr/2012/03/LAMBERT/47476
(2)Liêm Hoang-Ngoc et Bruno Tinel, économistes, maîtres de conférences à la Sorbonne Paris-1…
(3)Voir pour plus de détails : L’enjeu des retraites BFriot la dispute et ses articles. 
 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une campagne de communication à l’occasion de la journée du don d’organes

Afin de marquer la Journée nationale de réflexion sur le don d’organes, la greffe et la reconnaissance du donneur qui aura lieu le 22 juin, le CHU de La Réunion, l’Agence Régionale de Santé La Réunion et l’Agence de la Biomédecine, en partenariat avec la Région Réunion, lancent une campagne de communication locale « Parlons don ! ». La Direction Générale du CHU et ses partenaires ont organisé une conférence de presse ce jour pour le lancement de cette campagne inédite.

Manu Payet offre La Réunion au Pape

Manu Payet faisait partie de la centaine d’humoristes à être convié au Vatican pour rencontrer le Pape vendredi dernier. L’humoriste originaire de La Réunion lui a donné un souvenir de l’île.

Jacques Tillier engage un bras de fer avec Alfred Chane Pane pour l’impression du Jir

Alors que le Journal de l’île de La Réunion (Jir) joue sa survie le 3 juillet devant le tribunal de commerce, le titre a connu un coup d’arrêt ce matin avec sa non impression attribuée par le PDG du journal Jacques Tillier à une volonté de censure d’Alfred Chane Pane. Le patron d’ICP Roto rétorque qu’il a proposé au Jir les mêmes conditions acceptées par son rival Le Quotidien. Et qu’elles ne sauraient être minorées, sous peine de distorsion de la concurrence.