Revenir à la rubrique : Communiqué

Réaction de l’UMP à la suite des déclarations de Brigitte Girardin

Paris, le 30 Octobre 2008 COMMUNIQUE DE PRESSE Les propos tenus par l’ancien ministre de l’outre mer Brigitte GIRARDIN lors de son récent déplacement en Martinique sont irresponsables. Lorsque Mme Girardin prétend que les outils de développement économique risquent d’être détruits, soit elle méconnait complètement les avancées du projet de loi sur l’outre mer, ce […]

Ecrit par mrosemond@u-m-p.org – le vendredi 31 octobre 2008 à 06H42

Paris, le 30 Octobre 2008

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les propos tenus par l’ancien ministre de l’outre mer Brigitte GIRARDIN lors de son récent déplacement en Martinique sont irresponsables.

Lorsque Mme Girardin prétend que les outils de développement économique risquent d’être détruits, soit elle méconnait complètement les avancées du projet de loi sur l’outre mer, ce qui est inquiétant, soit elle est de mauvaise foi , ce qui est grave et condamnable. Les correctifs apportés par la loi JEGO visent en réalité à mettre un terme aux imperfections du système de la défiscalisation qu’elle n’a pas eu le courage de réformer dans le passé.

Il est facile, aujourd’hui de reporter la responsabilité sur les autres lorsque soi même on n’a pas été en mesure de maitriser les effets pervers d’un dispositif qui aurait du être utilisé uniquement pour créer de la richesse.

Si Mme Girardin avait conduit jusqu’au bout l’évaluation de la politique de défiscalisation outre mer qu’elle a poursuivie après ses prédécesseurs, nous n’en serions pas là aujourd’hui ; chacun sait que de gros contribuables ont utilisé la défiscalisation outre mer uniquement pour se soustraire à l’impôt quitte à investir dans n’importe quoi !. Il faut arrêter, par le mensonge, de prendre les ultramarins pour des gens incapables de comprendre alors que tous les jours ils peuvent constater par eux-mêmes les effets pervers notamment sur le coût du foncier et les conséquences sur le logement social qui en découlent.

La parole de l’Etat est respectée et les engagements pris dans la loi Girardin tenus, puisque sur 1 Milliard 150 millions d’euros, 1 Milliard est maintenu. Le gouvernement n’a jamais considéré l’outre mer comme un paradis fiscal. Simplement, comme cela a été clairement annoncé pendant la campagne présidentielle lors de la convention outre mer du 12 juillet 2006 le gouvernement veut corriger les effets d’aubaine inacceptables qui nuisent à l’image de l’outre mer , tout en favorisant les secteurs moteurs pour les économies ultramarines avec la création de zones franches globales

L’UMP regrette que seule l’aigreur semble guider Mme Girardin dans son action contre le projet de loi présenté par le secrétaire d’Etat charge de l’outre mer.

Il est dommage qu’un ancien ministre de l’outre mer en arrive à de tels excès démagogiques alors que le sens de l’intérêt général devrait la conduire à tenir un discours de vérité et à expliquer les réformes qui sont engagées en outre mer. Mme Girardin a une drôle de conception de la droiture en politique.

Frédéric LEFEBVRE
Porte-Parole de l’UMP

Marie-Luce PENCHARD
Secrétaire Nationale en charge de l’Outre-Mer

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Plan massif de recrutement pour la Justice : Le ministère lance une nouvelle campagne de recrutement de magistrats

Le ministère lance une nouvelle campagne de recrutement de magistrats. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 8 mars 2024.

Avec un budget sans précédent qui dépasse pour la première fois les 10 milliards d’euros, le ministère de la Justice poursuit ses efforts de recrutement, notamment pour renforcer le corps des magistrats, avec la création de 1 500 postes d’ici 2027, et plus de 300 postes ouverts par le biais de 3 concours d’accès à l’École nationale de la magistrature pour cette campagne.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial