Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

À quoi sert une assurance responsabilité civile ?

"Les médias ne parlent que de la frite, ils oublient que je suis aujourd'hui en fauteuil roulant"

Ecrit par floch.pat@wanadoo.fr – le mercredi 29 octobre 2008 à 00H00

Hier en regardant le JT, j’ai vu l’avocat de l’établissement mal bouffe concerné partir dans une tirade devant les micros sans la moindre compassion simplement de l’arrogance se réservant le droit d’attaquer pour abus de plainte. Oui, vous avez bien compris, pour abus de plainte. Alors surtout un conseil ne tombez pas sur une frite ou un sol sale et glissant dans ces établissements graisseux, vous risqueriez de vous retrouver devant un tribunal pour avoir osé demander réparation de votre préjudice et séquelles que vous garderez à vie…
Loin d’être une blague, une frite de Quick est au centre d’un procès. En effet, c’est le 22 décembre de l’année dernière que l’ »incident », voire l’ »accident » s’est produit ! Dans un restaurant Quick à Reims (dans le département de la Marne), une cliente (Nicole Borgnon) a fait une chute en glissant sur une frite. D’après son récit, en glissant sur la frite du restaurant Quick, le talon de son pied gauche serait resté coincé dans le tapis situé à l’entrée du restaurant. Situation qui a provoqué une chute au sol! Suite à cet accident, la plaignante a été transportée d’urgence au Centre Hospitalier Universitaire de Reims où elle a subi une opération dès le lendemain. Elle y est resté 7 jours. Mais après cette opération, Nicole Borgnon a été sujette à une première et, en février dernier, une deuxième embolie pulmonaire.
Selon les rapports médicaux établis à cet effet, c’est la longue « immobilisation plâtrée »  de la malade est à l’origine des ces embolies. Aujourd’hui, la plaignante souffre d’une quadruple fracture du genou droit. Elle a déclaré au mois de septembre dernier ne plus avoir « d’espoir de remarcher un jour, sauf avec des cannes ».
Pour cela, elle à titre réclame d’indemnisation, la somme de 100.000 euros au restaurant Quick! L’histoire pourrait prêter à sourire si la fin n’était pas aussi dramatique sauf que Nicole Borgnon a perdu l’usage d’une jambe suite à sa chute dans l’établissement. Elle se déplace désormais en fauteuil roulant.
L’affaire est largement relayée dans les médias. Comment vivez-vous cette exposition? « C’est vrai qu’il y avait plein de journalistes ce matin. Les radios, la télé… Il y avait aussi une équipe pour l’émission de Julien Courbet, une autre pour Sept à Huit… C’est mon avocat qui s’est occupé de tout« .
Vous voulez dire qu’il a averti la presse ? « Oui oui, c’est lui qui a tout fait« . Ne trouvez-vous pas que certains médias ont traité votre histoire avec une certaine légèreté, insistant plus sur la frite, ce qui peut porter à sourire, que sur votre handicap? « Oh oui, ils ont parlé de la frite, mais ils oublient que je suis en fauteuil roulant et que je ne peux plus marcher! Ma vie est foutue. Je ne sais pas comment vous dire ça. Il faut penser que j’ai 4 enfants derrière« . » Quel âge ont-ils? « La première a 14 ans. Le dernier a 10 ans« .
Comprenez-vous que le récit de votre histoire, de prime abord, puisse faire sourire? « Ça, je m’en doute que certains en rigolent. Mais comme a dit Maître Ludot, mon avocat, au début on rigole et après, plus personne n’a envie d’en rire« .
Que ressentez-vous vis-à-vis de Quick ? « Je suis un peu en colère contre eux parce qu’ils ont dit des choses fausses au procès. Par exemple, Quick a dit que je faisais 130 kilos, alors que j’en fait 89. Quick a dit que je portais des talons aiguilles alors que je n’en ai pas« .
Votre avocat est connu pour avoir défendu Saddam Hussein. Pourquoi l’avoir choisi, lui? « Tout le monde me demande ça ! Mes parents le connaissent depuis longtemps. C’est leur avocat. Et c’est un grand avocat. Quand il a appris pour l’accident, il nous a appelé tout de suite pour nous dire qu’on ne pouvait pas rester comme ça« .

——————————

Ce que j’ai aimé c’est l’engraisseur qui contre attaque en disant que la cliente est trop grosse qu’elle fait 130 kilos??? MDR Et qu’il est interdit de porter des talons pour une femme? lol lol lol La frite sera-t-elle condamnée pour blessures involontaires? A quoi servent les contrats d’assurance responsabilité civile garantissant les conséquences pécuniaires des dommages corporels, matériels et immatériels que l’établissement qui accueille du public peut causer à des tiers au cours de son activité? Alors que les médias titrent tous que la France s’américaniserait-elle? S’il y a un préjudice le responsable doit indemniser point barre. Je ne vois pas ou il y a un problème, les Français et le droit français est trop complexé avec ses préjugés, lorsque l’on risque invalidité et incapacité de travail durant toute sa vie.. tout commerçant se doit d’offrir de la sécurité de ses clients.
Affaire à suivre ….

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires