Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Quel avenir pour les associations dans l’Outre-Mer ?

Les effets de la politique du gouvernement dans notre département d’Outre Mer sont clairs : les associations présentes sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville mais également extérieures à ces quartiers sont aujourd’hui en péril !  Ces associations sont pourtant riches d’expériences construites sur des dizaines d’années d’actions et d’engagements citoyens. Ainsi […]

Ecrit par zinfos974 – le mardi 03 mars 2009 à 14H57

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Les effets de la politique du gouvernement dans notre département d’Outre Mer sont clairs : les associations présentes sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville mais également extérieures à ces quartiers sont aujourd’hui en péril !  Ces associations sont pourtant riches d’expériences construites sur des dizaines d’années d’actions et d’engagements citoyens.

Ainsi l’USEP (Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré) à La Réunion  est menacée : le Rectorat a décidé de supprimer les mises à disposition (deux postes) pour cette fédération qui représentent 20 000 licenciés dans notre département, la deuxième de cette importance après la ligue de football.

Conséquences : cinq salariés liés à l’activité menée par ces deux « mis à disposition » de l’Education Nationale seront licenciés ; tous les projets du type « Liganou » développant le sport pour tous dans la lutte contre les discriminations seront abandonnés au profit de projets plus rentables, d’initiative privée, réservés à ceux auront les moyens de payer à leurs marmailles des loisirs sportifs !

Le Rectorat reconnaît pourtant la dimension éducative, sportive et associative de la mission de l’USEP mais aujourd’hui, tout ce travail vole en éclats face à une logique comptable de « gestion des stocks »…

Les Verts-Réunion appellent toutes les associations en danger à se mobiliser le 5 mars prochain avec le COSPAR (Collectif des Organisations Syndicale, Politiques et Associatives de la Réunion.).

Ils rappellent que les associations sont les maillons essentiels de la démocratie et de la cohésion sociale. Elles interviennent dans de nombreux domaines, de l’apprentissage de la langue à l’accès aux soins en passant par l’accompagnement à la scolarité, l’accès aux droits, au logement, l’accès à l’emploi, à la culture, à l’éducation, à la citoyenneté, au travail de mémoire, à  la  promotion de la laïcité, à la lutte contre les discriminations et pour la promotion sociale.

Ils réaffirment le rôle fondamental des associations à La Réunion dans le contexte de crise, et leurs libertés d’actions, menacées par la logique de mise en concurrence et de marchandisation de l’action sociale.

Ils demandent a minima la reconduction totale des moyens et que cette question soit intégrée à la plateforme de revendications pour l’Outre Mer.

Pour les Verts-Réunion,
Vincent Defaud, Secrétaire régional
Raliba Dubois, Candidate Europe Ecologie Outre-Mer

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.