Revenir à la rubrique : Social

« Que les tambours résonnent pour le 20 décembre! »

La mairie de Saint-Paul prévoit un large programme à l’occasion de la "Fèt Kaf " le 20 décembre, considéré comme un jour férié depuis 1982. Pour ce 160ème anniversaire, la "Voix du Tambour" sera reine. Le"kan 20 désanm" sera dressé les 20 et 21 décembre sur le site du musée de Villèle. Des concerts, de la poésie, des évocations historiques et une visite découverte du quartier sont prévus.

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 15 décembre 2008 à 16H37

Intitulé « La Voix du Tambour« , le vaste programme se déroulera surtout autour du site hautement symbolique du musée de Villèle et de l’ancien domaine de Madame Desbassyns.
« La commémoration de l’abolition de l’esclavage est un devoir »
. Selon Huguette Bello, il est important de célébrer le 20 décembre pour prolonger la passerelle entre le passé et l’avenir, pour que les générations futures n’oublies pas leur histoire. « A l’heure où les commémorations sont souvent remis en question, c’est bien connu qu’un peuple ignorant son passé et son histoire est comme un arbre sans racine, n’attendant que la tempête pour disparaître. Le tambour est un instrument qui parle. Il est une forme d’expression. Il est porteur de message. Il parle, il chante et transmet les émotions et les sentiments profonds. Je dirai même que c’est l’instrument du sacré. Il porte un message divin et éveille les consciences ».
De plus, le choix du site a un autre objectif : « exorciser » les frustrations accumulées. « Au delà des animations festives, cette célébration dans le quartier de Villèle a une valeur très symbolique. Il s’agit aussi de conjurer toute la souffrance et l’humiliation de la période coloniale », souligne la Maire de Saint-Paul.
Pour l’occasion, Danyel Waro qui donnera une représentation pour l’occasion, a écrit spécialement un texte intitulé « Doung Dou Ka ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

BTP : L’incertitude persiste pour 550 millions d’euros de commande publique prévue en 2024

Les entreprises du bâtiment et travaux publics, les syndicats, les bailleurs, les collectivités et les services de l’État ont approuvé ce vendredi une Charte d’engagement en faveur de la filière BTP à La Réunion. Outre des moyens financiers supplémentaires, le document donne naissance au Comité de crise du BTP, une instance qui se réunira mensuellement afin de suivre l’évolution de l’activité et traiter les blocages ou retards. Si 503 millions d’euros d’ordres de service seront engagés d’ici la fin de l’année, l’incertitude demeure pour environ 550 millions d’euros de travaux prévus mais dont le lancement avant décembre 2024 reste incertain.

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

[Communiqué] Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues

Après les élections européennes du 9 juin marquées par une abstention record et une montée de l’extrême droite, l’intersyndicale de La Réunion appelle à un sursaut démocratique et social. Elle exhorte les travailleuses, travailleurs, retraités et étudiants à manifester le samedi 15 juin à 10h à la Préfecture de Saint-Denis pour défendre les droits sociaux et environnementaux et contrer la politique de régression sociale du gouvernement.

Des agriculteurs réunis à la DAAF dans l’attente des aides promises par l’État

Inquiets et dans l’attente d’aides de l’Etat, notamment celles liées aux dégâts causés par le cyclone Belal, des agriculteurs se sont rassemblés dans les jardins de la DAAF depuis 9h00 ce mercredi matin à l’appel de l’UPNA. Une réunion avec les représentants de la DAAF est fixée à 10h00, pour aborder les difficultés financières de la profession. Le syndicat n’exclut pas un sitting de plusieurs jours sur place.