Revenir à la rubrique : Société

Quatrième édition du concours de la correspondance: Semaine 12

Il vous reste moins de deux mois pour participer à la quatrième édition du concours de la correspondance. Toutes les précisions ci-dessous :

Ecrit par Gillette Aho – le vendredi 19 février 2021 à 11H56

Qui est Françoise Chandernagor, destinataire des contributions de la quatrième édition du concours de la correspondance ? Elle est auteure de quelques dizaines d’ouvrages historiques. Son créneau ? Raconter la vie des héroïnes comme celle d’Olga: la voyageuse de nuit, la marquise de Maintenon de l’Allée du roi, de Christine Valbray de la Sans Pareille, de Catherine Kelly de La première épouses : « ce qui me passionne plus que tout c’est de faire des recherches autour d’un lieu, d’un personnage, d’un fait avant de me lancer dans l’écriture. Les anachronismes ? Très peu pour moi… » révèle-t-elle. 

L’histoire, la solitude devant la mort, l’enfermement, la rivalité, l’univers des femmes sont présents dans ses romans « il existe des paramètres connus et d’autres sont méconnus. J’aime reproduire des personnes de mes romans « de l’intérieur ». Prenez le cas de Mme De Maintenon, c’était une femme très mal connue voire caricaturée… Je connais son enfance, je n’altère pas l’histoire de sa rencontre avec Louis XIV… j’entrevois à quel moment ils sont devenus amants. Je prends l’histoire là où elle est » …
Françoise Chandernagor a beaucoup à dire sur ses romans, sa façon d’écrire et aussi sur son implication au prix Goncourt chaque année « je me passionne pour la littérature contemporaine que je découvre lors de la lecture des romans que je reçois. Je me souviens encore du Testament français d’Andreï Makine, ce fut un délice ! Une lecture inoubliable et il est intéressant qu’un roman français nous ramène vers des sujets de société. »

Ces quelques traits de caractère vous permettront mieux de connaitre la destinataire de votre contribution… et Le principe de notre concours est le suivant : 
Françoise Chandernagor connait très peu l’Histoire du peuplement de La Réunion. Elle est admirative du brassage des populations sur l’île et vous questionne : « Comment vos ancêtres se sont-ils enrichis de leur diversité ? Comment ont-ils fait pour vivre ensemble avec leurs différences ? »

Vous commencerez votre lettre par : 
Madame, Je suis d’ici.  Mon île est le résultat de ce que nous sommes… Laissez-moi vous dire que…

Rendez-vous sur notre site pour le règlement et à vos plumes 
[http://aparmedia.wixsite.com/appel]urlblank:http://aparmedia.wixsite.com/appel

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Énième rebondissement : le JIR ne sera finalement pas imprimé

Contrairement à ce qui avait été annoncé, vous ne trouverez encore une fois pas votre JIR dans vos boîtes à lettres ou chez votre vendeur habituel jeudi matin. Malgré l’acception des conditions commerciales souhaitées par Jacques Tillier, un accord n’a pu être trouvé entre les deux parties.

ICP Roto accepte d’imprimer le JiR jusqu’à la fin de la période électorale

Jacques Tillier et le JiR ont été déboutés de leur référé déposé devant le tribunal de commerce visant à obtenir l’impression du journal par ICP Roto. L’imprimeur, Alfred Chane Pane a toutefois décidé, compte tenu de la période électorale en cours, de faire paraître le quotidien durant la campagne électorale afin de permettre l’expression des candidats aux Législatives.

Le Département appuie sur le levier de l’économie

Même si cela ne relève pas de ses compétences premières, la majorité départementale a insisté sur ses investissements dans l’économie réunionnaise, ce mercredi lors de son assemblée plénière. Grâce à un emprunt bancaire, 20 millions d’euros supplémentaires seront injectés dans la filière du BTP.

[Communiqué] La Ville de Saint-Paul et Citeo s’unissent pour lutter contre les déchets abandonnés

La Ville de Saint-Paul et Citeo ont signé une convention visant à prévenir et réduire les déchets abandonnés sur l’espace public. Dotée d’un soutien financier de 1,5 million d’euros de Citeo, cette collaboration, qui durera jusqu’à fin 2025, se concentre sur la prévention, la sensibilisation et le nettoiement des déchets, dans le cadre des objectifs fixés par la loi AGEC pour éliminer les emballages en plastique à usage unique d’ici 2040.