Revenir à la rubrique : Municipales 2020

Procurations: Joé Bédier dénonce également des « pratiques frauduleuses » à St-André

"La dynamique de cette fin de campagne est plus que jamais de notre côté". A quatre jours du second tour des municipales, Joé Bédier est plein d'optimisme avant son duel avec le candidat de la majorité sortante, Jean-Marie Virapoullé. Soutenu par le maire du Port Olivier Hoarau, présent à ses côtés, le candidat de l'union de la gauche à Saint-André a fait un dernier point ce mercredi à sa permanence de la rue de la Gare. Comme d'autres candidats dans de nombreuses communes, l'opposant saint-andréen reproche à l’équipe sortante de "pratiques frauduleuses" à propos des procurations.

Ecrit par – le mercredi 24 juin 2020 à 17H21

Outre le soutien d’Olivier Hoarau, Joé Bédier bénéficiera également pour ce second tour du soutien de la fédération locale du Parti socialiste, sans oublier de nombreux colistiers de candidats recalés au premier tour « comme Ranjit Camalon, Serge Camatchy ou encore Jean-François Ramassamy, mais aussi d’anciens soutiens des Virapoullé ». « Je vais tenir compte de l’attente de ces personnes et de leur souhait, car il y a du bon partout », explique le candidat de la gauche.

Sur la campagne à proprement parler, Joé Bédier déplore les « attaques » de Jean-Marie Virapoullé, notamment sur son programme.  « Jean-Marie Virapoullé est très fébrile et agressif quand il n’est pas sur la défensive dans les débats publics », glisse le président de l’Union des Saint-Andréens (UDSA). « Par ailleurs, il est expert dans la pratique de l’intox: il n’ose plus dire directement ‘Bédier n’a pas de programme’, mais ‘je suis le seul à avoir un programme cohérent’ (…) Ses militants véhiculent partout des allégations telles que Bédier va licencier, va même faire fermer une mosquée », ajoute-t-il.

Autre reproche fait à l’équipe sortante: des « pratiques frauduleuses » sur les désormais très controversées procurations (il n’y a qu’à voir le nombre de plaintes déposées dans pas mal de communes de l’île) ou encore « l’utilisation du personnel communal, que mon adversaire revendique éhontément ! ». « On donne les procurations soit à la famille ou à un proche, mais là ce sont des militants qui vont chercher les procurations. De sources sûres, je sais qu’ils en récupèrent entre 70 et 90 par jour », assure Joé Bédier.

S’il est amené à succéder à Jean-Paul Virapoullé dimanche soir, Joé Bédier s’adressera au personnel communal « dès sa prise de fonctions ». « Tout d’abord, pour leur dire toute mon estime et l’importance de leurs missions de service public, mais aussi pour confirmer mes engagements sur la fin des pressions de toute sorte et de la politisation de la gestion communale, qui les met en porte à faux vis-à-vis de la population qui attend légitimement une neutralité des services communaux », explique le chef de file de l’opposition. Toujours sur la gestion des agents communaux, le conseiller régional souhaite organiser des « états généraux pour libérer la parole », mais aussi « recueillir leurs attentes » avant de finaliser son projet pour la mandature, sans oublier la mise en place « immédiate » de tickets-restaurants et d’un plan de titularisation « qui privilégie l’ancienneté ».

Au cours de ce point presse, Joé Bédier a rappelé les grandes lignes de son programme. Dans le domaine économique, une baisse du taux de la CFE (cotisation foncière des entreprises), un programme d’investissements pour contribuer à la relance de l’économie (avec une priorité donnée à la réfection des voiries et des écoles), « ,mais aussi le lancement sans attendre des études nécessaires à la création de zones d’activités pour l’accueil des entreprises », clame Joé Bédier, pour qui la création d’emplois à Saint-André « n’a pas suivi l’évolution démographique, faute d’anticipation et même d’accompagnement ».

Dans le domaine du social, Joé Bédier compte mettre l’accent sur la Mairie sociale, qui deviendra « La Maison des Solidarités », la gratuité des transports scolaires (« supprimée par le président actuel de la Cirest ») et des transports publics pour les familles en situation de grande précarité et enfin, la création d’une « grande direction de la jeunesse et un premier plan d’insertion dans les trois mois ».

[Joé Bédier précise le contour de son programme des municipales]urlblank:https://www.zinfos974.com/Joe-Bedier-precise-le-contour-de-son-programme-des-municipales_a148822.html

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le PCR demande l’annulation des municipales à Saint-Leu

En raison du peu de citoyens ayant participé à l’élection du maire, seul candidat en lice, le PCR de Saint-Leu demande la tenue de nouvelles élections, estimant que la nouvelle équipe municipale est illégitime.
Ci-dessous, le communiqué de la section de Saint-Leu du PCR.

Richard Nirlo investi maire de Sainte-Marie

Au bout d’une longue et rugueuse campagne électorale, Richard Nirlo a été confirmé à la tête de Sainte-Marie. Un premier mandat issu d’une élection pour celui qui fut longtemps l’adjoint de Jean-Louis Lagourgue.

André Thien Ah Koon entame son 6e mandat

Le maire du Tampon rempile pour un nouveau mandat. Élu pour la première fois en 1983, TAK garde toujours autant d’émotion lorsqu’il enfile l’écharpe de maire. Il aura occupé cette fonction sur cinq décennies.

Les 6 derniers maires installés ce dimanche

C’est aujourd’hui que les élections municipales prennent fin. Ce dimanche 5 juillet, les six derniers maires à ne pas être encore installés vont recevoir leur écharpe dans la journée. Tour d’horizon de ces élus.

Tribune libre : « Le triomphe du vert » selon Yvette Duchemann

En ce week-end d’installation des maires élus au second tour, l’ancienne candidate écologiste à la mairie de Saint-Denis est revenue sur le résultat de ces élections municipales. La conseillère municipale ne boude pas son plaisir de voir quatre femmes accéder à la tête d’une commune, mais surtout de voir la vague verte déferler sur le pays.