Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Pour une vraie égalité économique : imposer un prix public des billets d’avion

A la Réunion, chaque année l’ensemble des Services de l’Etat, des collectivités, des institutions et des associations diverses dépensent avec l’argent des contribuables, l’ARGENT PUBLIC, des millions € en billets d’avion achetés le plus souvent à des prix abusivement élevés, constituant ainsi des rentes financières malhonnêtes plus particulièrement allouées d’ailleurs au profit de deux compagnies, […]

Ecrit par zinfos974 – le lundi 29 décembre 2008 à 10H12

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

A la Réunion, chaque année l’ensemble des Services de l’Etat, des collectivités, des institutions et des associations diverses dépensent avec l’argent des contribuables, l’ARGENT PUBLIC, des millions € en billets d’avion achetés le plus souvent à des prix abusivement élevés, constituant ainsi des rentes financières malhonnêtes plus particulièrement allouées d’ailleurs au profit de deux compagnies, Air France et Air Austral et beaucoup plus rarement Corsairfly…. car moins chère !!!

Ces sommes très importantes que PERSONNE ne se donne la peine de chiffrer, car PERSONNE n’a le souci de représenter l’intérêt général des citoyens contribuables, sont ainsi généreusement distribuées sans aucune contre-partie publique, en faussant de façon perverse un marché non librement concurrentiel et entièrement  faussé.  Fort curieusement, CORSAIRFLY, la compagnie gravement lésée par ces pratiques d’achats importants par des puissances publiques à prix très élevés auprès d’Air France, vieux lobby toujours aussi puissant, et auprès d’Air Austral par les collectivités territoriales et locales et toutes les entités publiques et parapubliques qu’elles financent de l’argent des contribuables locaux, ne porte pas plainte auprès de la Communauté Européenne contre ces pratiques de prix renchéris, véritables rentes de situation constituant une évidente concurrence déloyale sur un marché captif dont sont scandaleusement victimes TOUS les Réunionnais, avec des conséquences bien différentes selon leur statut social ou leur allégeance à certains.

Alors que la règle communautaire européenne, dans l’intérêt des consommateurs et du développement efficace de l’économie est d’assurer le fonctionnement d’un  marché concurrentiel libre et non faussé, à la Réunion (qui n’est donc  pas l’Europe, sauf pour les milliards € que certains s’accaparent pour leurs rentes de situation et d’autres pour leurs projets pharaoniques que nous payons et nous paierons) les conséquences de ces pratiques illégales, « les prix invraisemblables », n’indignent en rien l’indifférence générale de TOUS NOS POLITIQUES, puisque seuls leurs électeurs les subissent, eux ne payant pas leurs billets et leurs familles non plus grâce au jeu des miles gratuits. La morale n’intervient apparemment plus beaucoup en matière de gestion de l’argent public. Existe-t-il encore une cour régionale des comptes, un service de contrôle des conditions des engagements des dépenses publiques? Tous ces fonctionnaires responsables financiers de l’argent public qui ne peuvent ignorer  ces milliers d’achats de billets à des « prix invraisemblables » constatés et dénoncés par le Président de la République lui-même sont-ils devenus sourds, aveugles et muets à la Réunion et en France? Pourquoi notre Députée européenne siégeant à Strasbourg n’est-elle jamais intervenue pour faire constater ces « prix invraisemblables » et surtout leurs causes, dont plus particulièrement la double tarification Réunion-Maurice la plus chère du monde et Maurice-Réunion bien moins chère par la même compagnie française, donc européenne?

Pour que ces pratiques tarifaires désordonnées cessent, la seule solution, relève de l’Etat et de ses services qui doivent mettre en place un PRIX PUBLIC unique et égal toute l’année, négocié avec les compagnies pour tous les billets financés par les centaines de millions € de l’argent public. Ainsi, dans le cadre d’une réelle continuité territoriale mise en place par l’Etat, tous les Réunionnais, une fois par an (ou une fois tous les deux ans) pourront prétendre à bénéficier de ce PRIX PUBLIC, juste prix pour les contribuables qui ne seront plus des « vaches à lait » mais aussi juste prix pour toutes les  compagnies qui auront ainsi une garantie de recettes avec les bénéficiaires de l’argent public mais aussi du PRIX PUBLIC. Cette formule de continuité territoriale au PRIX PUBLIC élargira considérablement le nombre d’usagers et amplifiera les déplacements aériens puisque effectués à un JUSTE PRIX économique.

Pour tous les usagers finançant leurs déplacements dans un cadre privé, les compagnies proposeront leurs prix dans un cadre concurrentiel libre et non faussé, à charge pour elles, sur la base du yield management, d’être capables d’offrir le prix le plus bas pour la meilleure prestation afin de défendre leur part de marché pour le plus grand bonheur des consommateurs.

Pour y parvenir  en 2009   ADHEREZ à Coll’Air  10 € /an sur le site :    www.collair.org

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires