Revenir à la rubrique : Société

Pour Gamm Vert Grand Pourpier, le paon aperçu mort était simplement endormi

[Le 16 décembre]urlblank:https://www.zinfos974.com/Cadavres-d-animaux-salete-lumiere-eteinte-Une-jardinerie-st-pauloise-aux-allures-de-capharna%C3%BCm_a147342.html , nous vous exposions la découverte de deux clients de l’enseigne Gamm Vert de Grand Pourpier à Saint-Paul. Nous avons sollicité le magasin concerné en demandant à parler à la direction, en vain depuis cette date. Nous avons donc voulu constater sur place, deux jours après la diffusion des photographies montrant un […]

Ecrit par – le jeudi 02 janvier 2020 à 14H54
[Le 16 décembre]urlblank:https://www.zinfos974.com/Cadavres-d-animaux-salete-lumiere-eteinte-Une-jardinerie-st-pauloise-aux-allures-de-capharna%C3%BCm_a147342.html , nous vous exposions la découverte de deux clients de l’enseigne Gamm Vert de Grand Pourpier à Saint-Paul.

Nous avons sollicité le magasin concerné en demandant à parler à la direction, en vain depuis cette date.

Nous avons donc voulu constater sur place, deux jours après la diffusion des photographies montrant un faisan et un poisson morts dans la partie animalerie de l’enseigne.

A l’intérieur du magasin, nous filmons sans autorisation sans être non plus hyper discret, avec un attaché case sous le bras qui nous donne tout l’air d’un agent de la DAAF. Sans surprise, nous sommes repérés par un employé du rayon animalerie qui comprend notre « tourné-viré ». Nous échangeons alors sur l’article publié lundi 16 décembre. 

La discussion avec cet employé qui nous confirme être en charge du rayon est cordiale et sa réponse limpide : « Ce n’est pas vrai ce qui est raconté. Déjà, ce n’était pas un faisan mais un paon. Et il n’était pas mort. Il était endormi », assure l’employé. « S’il y avait un animal mort, vous pensez bien qu’on l’aurait vu. »

Pour ce qui est du poisson flottant dans son bocal, la réponse appelle là aussi à l’erreur d’interprétation des clients : « Le poisson donne l’impression d’être mort mais c’est sa position ». Il nous montre, en guise de preuve, d’autres combattants qui donnent l’air d’être morts. Effectivement, le doute peut subsister.

Mais manque de bol concernant le paon. Nous avons confronté les déclarations du vendeur à nos deux clients.

Ils nous livrent dans le détail les échanges qui ont eu lieu fin novembre dans ce magasin. « Avec ma compagne, nous avons des lapins. Nous étions donc venus acheter des aliments pour lapins », expose Bertrand. Ce jour-là, il est avec sa compagne dans le magasin de Grand Pourpier lorsque, sur leur parcours, ils passent donc devant les cages où sont exposés les animaux de la ferme. Leur regard est attiré par ce qu’ils croient être un faisan. Passons, il s’agissait d’un paon.

« Nous avons vu l’animal dans un coin, il ne bougeait pas, avec des mouches autour des yeux. Les yeux n’étaient pas ouverts. Nous avons tout de suite pensé qu’il était mort. Nous l’avons donc signalé à un employé qui nous a confirmé de vive voix qu' »il est mort et je vais le sortir (de sa cage) », nous a-t-il dit. « Nous avons donc continué notre petit tour dans le magasin pour faire nos achats et, quelques minutes après, nous avons vu l’employé venir vers la cage avec un carton », relate le client.

Une hypothèse à retenir peut-être pour expliquer cette découverte, « il faisait 40° degrés », se souvient Bertrand lorsqu’il repense à cette visite fin novembre. Une chaleur que nous confirme notre vendeur, qui avoue avoir déjà été alerté par d’autres clients sur l’état des animaux. « Je renouvelle leur eau deux fois par jour », nous explique la personne en charge de ce rayon animalerie.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un diagnostic global du Sport à La Réunion pour façonner demain

La Conférence régionale du sport va lancer ses ateliers de concertation afin d’aboutir à un diagnostic général du sport à La Réunion et d’adopter un Projet sportif territorial (PST). C’est pourquoi tous les acteurs gravitant autour du monde du sport sont invités à venir donner leur avis pour préparer au mieux l’île à la pratique sportive de demain.

La Plus Fashion Week fait son show à l’hôtel Créolia

La première édition de La Plus Fashion Week océan Indien organisé par l’association Ô Cœur des Femmes, s’est tenu hier soir à l’hôtel Excel Créolia à Saint-Denis. Un show de trois heures, mélange de catwalk de collections et de tableaux artistiques qui ont ravi un public nombreux venu apprécier la diversité des mannequins et le professionnalisme des organisateurs.

Après vingt ans de conflit, l’élevage bovin de la famille Bègue pourrait être régularisé

Entre nécessité de préservation de l’environnement d’un côté, et appel à la défense d’une activité pastorale de l’autre, le débat sur l’élevage bovin de la famille Bègue, dans le fond de la rivière de l’Est, symbolise les fortes tensions entre autorités de tutelle et agriculteurs installés dans le cœur du Parc national. Après un an de médiation avec l’ONF, le Département, le Parc national et la Daaf, la possibilité d’un règlement à l’amiable, par le biais de la signature d’une convention d’occupation temporaire, semble être envisagée. Même si le Parc national, échaudé, requiert de solides garanties, notamment en matière de lutte contre les espèces exotiques invasives.