Revenir à la rubrique : Social

Plateaux repas dans les avions : La grève continue pour les employés de NewRest

La grève illimitée des salariés de la société NewRest, débutée le 23 décembre dernier, n’est pas près de s’achever. L’heure ne semble pas à la négociation entre la direction et les employés qui confectionnent les repas pour les vols de Corsair et de French Bee.

Ecrit par zinfos974 – le lundi 27 décembre 2021 à 11H58

Entamée le 23 décembre, la grève illimitée de la totalité des employés de NewRest est toujours d’actualité. « On tient bon. Tant qu’on ne négocie pas, nous restons en grève », précise Nadia Tancourt, représentante syndicale CGTR. La direction souhaiterait une reprise du travail comme condition à la négociation. Pour les grévistes, les négociations sont préalables pour envisager un retour au travail et un arrêt de la grève illimitée. Le statut quo.

Les employés grévistes sont rassemblés devant les locaux de NewRest situés à la ZAE de La Mare à Sainte-Marie. Les revendications des employés sont multiples : une hausse de salaire, une prime de Noël, un 13e mois à 100%, la majoration des heures de nuit et l’instauration de primes d’ancienneté et de primes d’intéressement. « En métropole, les employés de NewRest ont droit à ces avantages, mais nous non. Ne sommes-nous pas en France ? », ajoute la représentante syndicale.

Aucune rencontre programmée 

NewRest confectionne les plateaux repas pour les compagnies aériennes FrenchBee et Corsair. Son activité concerne aussi la restauration dans l’aéroport.
 
Une rencontre prévue le 28 décembre a été annulée et aucune nouvelle n’est programmée.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.