Revenir à la rubrique : National

Plainte pour escroquerie en bande organisée : des influenceurs visés pour la première fois en France

Deux plaintes pour escroquerie en bande organisée ont été annoncées par le collectif AVI (Aide aux victimes d’influenceurs), ce lundi. Les deux plaintes visent le projet Animoon (une arnaque aux NFT) et le « Blata gang », une activité dangereuse du copy-trading orchestrée par le couple Marc et Nadé Blata, des influenceurs de renom.

Ecrit par P.J – le jeudi 26 janvier 2023 à 06H43

Depuis juin dernier, le collectif AVI récolte les témoignages des multiples victimes d’arnaques d’influenceurs et enquête sur les dérives des anciens candidats de téléréalité. Et pour la première fois en France, deux plaintes vont être consignées pour escroquerie en bande contre le couple d’influenceurs Marc et Nadé Blata, rapporte 20 Minutes. 

La première plainte concerne le projet Animoon, financé par près de 5.000 investisseurs à travers le monde. Le projet utilisait les images de célèbres Pokemon laissant imaginer que la marque les y avait autorisés. Toutefois, contrairement à ce que Marc Blata a pu laisser croire… il n’y a jamais eu de véritable partenariat. Ce projet qui a récolté près de 6,3 millions de dollars n’a en fait été qu’une belle arnaque. Marc Blata est également vise par une deuxième plainte concernant cette fois le  « Blata gang », dont il est l’instigateur.

Depuis plus de deux ans, depuis leur luxueuse villa de Dubaï, Marc et Nadé Blata proposent à leurs fans de les suivre dans des activités de copy-trading via la plateforme Telegram. Ce qui est une vrai mine d’or pour le couple s’est avéré être dangereux pour les fans puisque l’Autorité des marches financiers avait calculé entre 70-80 % de pertes pour ces produits. Contraiment au projet Animoon, aujourd’hui, il reste très difficile de chiffrer les pertes des victimes du Blatagang. 

Au moyen de ces deux plaintes, le collectif AVI garde espoir dans l’ouverture d’une enquête, malgré la distance avec Dubaï, le but étant de mettre un terme à tout cela et de reconnaître les nombreuses victimes qui ont dû compter pour certaines de lourdes pertes.

Ces plaintes interviennent également après une réunion tant attendue à Bercy organisée par le ministre de l’Economie début décembre. A la suite de la table ronde avec des influenceurs (mais aucun de ceux concernés), Bruno Le Maire a annoncé le lancement d’une concertation « pour accompagner et encadrer les influenceurs ».

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Une femme grièvement mordue par des loups dans un zoo

Une femme de 37 ans a été grièvement blessée tôt ce matin après avoir été mordue par des loups au zoo de Thoiry (Yvelines).
La victime, qui avait passé la nuit dans un hébergement hôtelier du parc, s’était levée tôt pour faire un footing et s’était introduite dans l’enclos des loups.

Nouvelle-Calédonie : 7 leaders indépendantistes arrêtés et transférés en Hexagone

En Nouvelle-Calédonie, onze militants indépendantistes kanaks, dont le porte-parole Christian Tein, ont été arrêtés la semaine dernière pour leur implication présumée dans les troubles liés à la réforme électorale.
Parmi eux, sept ont été transférés en métropole pour y être incarcérés, une décision qui a suscité une vive émotion au sein de la communauté kanak et des partisans de l’indépendance.