Revenir à la rubrique : Social

Photos – Les anti-pass de retour dans la rue en 2022

Les opposants au pass vaccinal se sont donné rendez-vous ce samedi pour "relancer la machine", à Saint-Pierre et à Saint-Denis. Un mouvement qui intervient après les propos polémiques du président de la République, lequel a déclaré vouloir "emmerder" les non-vaccinés.

Ecrit par 1776023 – le samedi 08 janvier 2022 à 12H00

Emmanuel Macron serait-il le chargé de communication du QG Zazalé ? La question pourrait presque être légitime tant la temporalité des évènements leur est favorable.

Le 4 janvier dernier, les militants publiaient sur leur page Facebook un appel à manifester le samedi 8 janvier dans le sud et dans le nord contre le pass vaccinal. Le rendez-vous était donné à 10h au niveau du rond-point Moulin Maïs à Saint-Pierre et à 11h au Barachois.

Si le QG Zazalé affirmait vouloir « relancer la machine » en appelant tous les opposants à la loi, force est de constater qu’Emmanuel Macron est arrivé avec le carburant dès le lendemain, en déclarant « avoir très envie d’emmerder » les non vaccinés.

Cette mobilisation locale vient en écho à une mobilisation nationale. Plusieurs dizaines de manifestations sont annoncées dans de nombreuses villes de France ce samedi pour protester contre le pass vaccinal et les mesures sanitaires.

Les photos sont signées Pierre Marchal – Anakaopress

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.