Revenir à la rubrique : Société

Période de quiétude: Il dénonce un « greenwashing » ne profitant pas aux baleines

Photographe sous-marin amateur, François Baelen estime que le nouvel arrêté préfectoral encadrant l'approche des baleines ne profite pas vraiment aux géants des mers... mais plutôt au "business cétacés". Reprochant un "greenwashing" au détriment des baleines et des particuliers passionnés, il pousse un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Sa tribune :

Ecrit par zinfos974 – le mardi 11 août 2020 à 10H56

« Un nouvel arrêté préfectoral pour encadrer nos interactions avec les cétacés à la Réunion.
Une bonne chose ? Oui mais…

Les mises à l’eau avec cétacés nécessitent maintenant des diplômes ne formant pas à l’approche des cétacés. A défaut d’une formation adaptée qui n’existe pas, on se rabat sur ce qui existe, à savoir les monitorats de plongée sous-marine.

Ok, pas top… mais au moins il reste la période de quiétude ? Les cétacés seront tranquilles avant 9 heures et après 16 heures.

Mauvaise pioche ! Les observations en surface sont possibles jusqu’à 18 heures. Offrons aux cétacés 2 heures de rab de notre concert de moteurs de plusieurs centaines de chevaux. Tant qu’il y a du soleil il y a des clients !

Aie aie aie ! L’arrêté prévoit aussi quand même quelques dérogations à cette période de quiétude qui seront délivrées, je cite l’arrêté, pour “un motif scientifique, pédagogique ou artistique”. Cela semble raisonnable non ?

Perdu encore ! La DMSOI délivre comme des petits pains (ou des chocolatines selon votre religion) des dérogations à cette période de quiétude. A ce jour déjà une grosse dizaine de structures commerciales bénéficient de cette dérogation (et croyez moi, ce n’est que le début).

Et les baleines dans tout ça ? Aucune différence sur le plan d’eau. Nombre de bateaux sur zones en excès, rotations incessantes sur des groupes de cétacés maintenus “au chaud” pour le bateau suivant (il s’agit de ne pas les perdre !). Aucune régulation du nombre de sorties à la journée, toujours plus de “tour operators” et cela de 7 heures (merci les dérogations) à 18 heures… soit comme avant !

Mais c’est pas grave car avec un peu de greenwashing à coup d’ecoresponsabilité et de “moi je fais mieux que les autres” ça passe comme une lettre à la poste (ou comme un arrêté préfectoral pondu en juillet).

Tant que les sous rentrent, tout va bien sur l’eau. Tant pis pour les baleines, tant pis pour les particuliers passionnés. Merci le business Cétacés. »

François Baelen
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pour la Cimade, le « fichier des étrangers » utilisé par la PAF à La Réunion est illégal

Alors que le nombre d’étrangers placés en centre de rétention administrative (CRA) a plus que triplé en 2023 à La Réunion, la Cimade a produit un signalement à la CNIL pour dénoncer l’absence de contrôle sur les informations fournies par la préfecture au Groupe de recherche pour l’exécution des mesures d’éloignement. Cette unité de la PAF, unique en France, est censée traquer dans l’île les personnes faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). La préfecture, elle, nie partager l’accès de son fichier des étrangers avec la police.

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.