Revenir à la rubrique : Société

Pêche illégale : Quand les habitudes d’antan menacent l’environnement

Un pêcheur est jugé pour la dixième fois pour pêche maritime en zone interdite.

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 11 mars 2021 à 11H53

Bien que la pêche soit traditionnelle à La Réunion, elle n’est pas légale partout et les autorités ne cessent de le rappeler. Un rappel nécessaire pour ceux qui ne veulent pas le comprendre. 
 
Ce jeudi, N.S, 48 ans, était jugé en appel pour pêche maritime dans une zone interdite de la commune de Saint-Paul. Des faits commis l’année dernière. Contrôlé alors qu’il pêchait en apnée à Boucan Canot et au Cap Lahoussaye, il a été reconnu par les agents de la Réserve Marine qui le connaissent bien. En effet, N.S a déjà été condamné pour pêche illégale une dizaine de fois en 20 ans – sans compter les condamnations pour refus d’obtempérer, outrage, menace de crime et entrave au contrôle. En effet, il a la fâcheuse habitude de refuser le contrôle, vouloir repartir avec ses produits pêchés, à savoir le poulpe, ou même se cacher derrière un arbre ou dans la savane. 
 
« Sa fierté c’est d’apporter à sa mère malade du zourit pour en faire un civet »
 
Peu bavard devant le tribunal, il demande simplement à ne pas purger la peine d’un an imposée en première instance pour pouvoir voir sa famille et trouver du travail. Cet homme simple qui a toujours vécu avec ses parents affirme qu’il ne pêche que pour sa consommation personnelle. Une explication confirmée par son avocat, Me Sébastien Navarro : « Ils sont plusieurs à pêcher dans des zones qui n’étaient pas interdites auparavant. Ils avaient l’habitude de le faire avec leur papa. Souvent de familles modestes, ils ne pêchent pas professionnellement mais pour consommer. Sa fierté c’est d’apporter à sa mère malade du zourit pour en faire un civet ». 
 
Concernant la peine d’un an, l’avocat poursuit : « Il a déjà purgé trois mois et avec les remises de peine, il ne lui restera que trois mois de plus. Quel est l’intérêt ? » L’avocat général semble être du même avis. Si la richesse et la beauté de La Réunion, ainsi que les espèces qui vivent dans le lagon, doivent être protégées, il reconnaît que la peine maximale d’un an pour pêche maritime en récidive dans une zone interdite est rare, excessive et sûrement exemplaire. Il a donc trouvé judicieux de requérir une peine de 10 mois de prison dont quatre avec sursis et une obligation de travailler. 
 
La décision sera rendue le 18 mars. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les clés d’un père présent, aimant et bienveillant

Auparavant figure de l’autorité, du contrôle ou encore pourvoyeur… Le rôle des pères a évolué. Serge Lebon, intervenant pour l’association De pères en Pairs, donne dans des ateliers des clés pour une paternalité et une vie de famille épanouie.