Revenir à la rubrique : Economie

Patrick Karam : “Air Austral ne peut gagner sur tous les tableaux”

Le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer, tente toujours de convaincre Gérard Ethève, PDG d’Air Austral, “de s’engager maintenant à signer la convention” qui doit permettre aux ultramarins de bénéficier de tarifs préférentiels sur les billets d’avion, lors des vacances de juin à septembre.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 27 novembre 2008 à 06H39

C’était juste après que Gérard Ethève répète au cours du JT d’Antenne Réunion, “qu’il ne signera aucun document”. “M. Ethève s’entête à aller contre les intérêts des Réunionnais”, regrette Patrick Karam.
“C’est quand même avec des fonds publics, c’est-à-dire l’argent de ses compatriotes que Gérard Ethève a créé Air Austral. Et s’il peut distribuer à ses actionnaires de confortables dividendes, c’est aussi parce qu’il bénéficie de fortes exonérations sociales de Loi Girardin”.
“Il y a là un geste significatif et une participation active de l’Etat dans la vie d’Air Austral. Est-ce qu’il ne serait pas normal que les Réunionnais en particulier et les ultramarins en général puissent aussi profiter de l’argent public. Air Austral n’a-t-il été créé pour être aussi au service des Réunionnais ?”
Selon Patrick Karam, c’est la conséquence première du refus de Gérard Ethève à signer la convention. Pour tenter de relancer le dialogue, le délégué interministériel, en accord avec Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, et l’Elysée, propose des modalités différentes. “Ce sera une convention par compagnie aérienne”.
Ainsi, Patrick Karam multiplie les ouvertures dans lesquelles il espère voir s’engouffrer le PDG d’Air Austral. Il y a deux raisons à cela. “D’une part, je veux montrer à ce grand capitaine d’industrie qu’est Gérard Ethève, combien je le respecte pour ce qu’il a réussi”.
“D’autre part, nous voulons éviter de passer en force”. Mais, le temps ne joue pas en faveur de cette solution. L’Elysée veut faire passer cette convention, une promesse électorale du président Sarkozy, avant le 15 janvier. Ce qui permettrait son application dès les vacances de juin 2009.
Aussi de gré ou de force, la convention sera appliquée. Mais si c’est de force, l’Etat pourrait aussi se rappeler des confortables exonérations sociales dont bénéficie Air Austral.
La compagnie aérienne régionale pourrait perdre encore plus que les sacrifices qui lui sont demandés aujourd’hui par l’Etat. Surtout si son image change aux yeux du public, et que ce même public, déçu de sa position actuelle, mettait à exécution ses menace, et décidait de “boycotter” Air Austral…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Entreprendre au Féminin

Lors d’une conférence de presse organisée ce matin en présence de la sénatrice Evelyne Corbière, la CCIR a annoncé l’organisation de l’événement « Entreprendre au féminin » le vendredi 14 juin.