Revenir à la rubrique : Société

Patrick Hoareau, la force du JTWC au service de Meteo974.re

Patrick Hoareau est un passionné de météo. C’est peu dire. Depuis le mois d’octobre, c’est à travers les informations de la météo américaine dans l’hémisphère sud qu’il nous fait vivre les soubresauts de l’océan Indien. Depuis la mi-décembre, une version totalement dédiée à la météo des Mascareignes a même été lancée. Vous avez tout loisir de vous informer sur le tout nouveau site Meteo974.re

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 28 décembre 2018 à 09H05

Agé de 47 ans, Patrick Hoareau est attiré depuis tout jeune par les phénomènes météorologiques. C’est tout naturellement que les souvenirs de certains météores émergent au fil de notre discussion avec lui : « le cyclone Gervaise en 1975, Florine 81 et ses 234 km/h atteints à la Plaine des Cafres et 112 en rafales à Saint-Denis », cite-t-il ces chiffres par coeur.

Il est aujourd’hui l’administrateur de la page Facebook de la très réputée météo américaine JTWC, le Joint Typhoon Warning Center. Le Joint Typhoon Warning Center (JTWC) est le centre météorologique qui a pour mission d’informer l’armée US et les ressortissants américains pour le Pacifique et l’océan Indien. Il est installé au centre de prévision maritime de Pearl Harbor, à Hawaï, mais ses données sont rendues publiques sur Internet. 

Traquer les cyclones de 1994 à 2015 sans relâche

L’avénement de la Toile mondiale a accéléré et facilité sa boulimie sur le sujet. « Avec internet, j’ai pu obtenir beaucoup de statistiques concernant les phénomènes météo sur toute la zone de responsabilité du JTWC. Je me suis formé en épluchant toutes les publications annuelles du JTWC depuis 1959 et je me suis formé seul à la méthode de Dvorak pour l’analyse de l’intensité des cyclones. Je me forme continuellement à toutes les nouvelles techniques », raconte-t-il. 

Ses messages et son assiduité sur la thématique finiront par lui offrir une visibilité auprès de la communauté des météorologues américains. Il se fait remarquer des spécialistes de Typhoon à la fin des années 90, et puis finalement notamment de son big boss Bob Falvey, le directeur du JTWC qui lui confiera, en décembre 2015, l’administration de la page Facebook officielle de Typhoon. Une sacrée reconnaissance.

« Il y a 3 ans, un Grand Monsieur me faisait une faveur incroyable. Bob Falvey, le Directeur du Joint Typhoon Warning Center, qui est probablement l’agence la plus célèbre du monde pour le suivi des cyclones, me demandait de devenir administrateur de la page FB du JTWC. Enthousiaste et honoré j’ai tout de suite accepté. J’ai travaillé des milliers d’heures à lire et ingérer toutes les publications les plus techniques du JTWC, j’ai appris sa nomenclature par coeur et j’ai traqué les cyclones de 1994 à 2015 sans relâche. Du coup quand est arrivé ce jour de Décembre 2015 auquel je n’osais pas même rêver la nuit, j’étais prêt », raconte-t-il cette opportunité unique. 

L’autodidacte a l’opportunité d’échanger avec des spécialistes mondiaux

« En début d’année j’avais pour projet de visiter le JTWC à Hawaii. Un moment j’ai même envisagé de m’installer sur l’île américaine. Finalement j’ai atterri sur mes îles de l’océan Indien mais nul doute que je réaliserai mon projet de visite, comme une sorte de pèlerinage, dans le futur », imagine-t-il ce rendez-vous. Les occasions d’y aller sont d’ailleurs régulières.

« Je suis invité tous les ans à plusieurs conférences réunissant les plus grands spécialistes des cyclones à travers le monde. Pour le moment je n’ai jamais pu m’y rendre. Mais là encore j’espère le faire un jour pour au moins partager un moment fort avec tous ces gens avec qui j’échange parfois plusieurs fois par jour grâce à internet », décrit-il ces échanges . « Je suis encore étonné de pouvoir échanger tous les jours avec des hommes et des femmes d’un niveau reconnu mondialement dans la communauté des cyclones. Des hommes et des femmes qui me traitent sur un même pied d’égalité, moi l’autodidacte. »

De ses milliers d’heures passées au décryptage des données météo du JTWC, Patrick Hoareau en fait désormais encore plus profiter les habitants des Mascareignes grâce à ses bulletins que vous pouvez lire naturellement sur Zinfos974 et, depuis ce début de semaine, sur sa petite soeur exclusivement dédiée à la météorologie : [Meteo974.re]urlblank:https://www.meteo974.re/

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvel An tamoul : Le programme des célébrations à La Réunion par commune

Le 14 avril 2024 marquera une occasion spéciale pour la communauté tamoule de La Réunion, avec la célébration de l’année 5125 selon le calendrier indien. À travers l’île, de nombreuses municipalités se préparent à commémorer ce nouvel An avec une série d’événements festifs. Découvrez ici le programme détaillé de ces célébrations, promettant culture, tradition et festivités pour tous. Certaines communes, comme Saint-Leu ou Saint-André, célèbrerons cet évènement le week-end suivant. Cet article sera complété au fil des communication des municipalités.

Ecole André Hoareau : Patrice Selly rencontre les parents d’élèves

L’école André Hoareau est fermée depuis deux mois suite un épisode d’intoxication. Les nouvelles analyses révèlent que les traces du produit concerné sont toujours présentes. Des travaux de nettoyage vont être entepris et la mairie déploie un plan de prise en charge des élèves.