Revenir à la rubrique : National

Paris : Déguisé en femme, il mord le pénis du violeur qui harcelait une femme

Après avoir apporté son aide à une femme harcelée dans un bus, un Canadien a été pris pour cible par deux hommes. Pour s'en sortir, il a mordu au pénis l'un des agresseurs. Un acte qui a permis de retrouver la trace des deux individus.

Ecrit par 1654 – le mercredi 18 janvier 2023 à 16H50

Les faits sont rocambolesques. Un Canadien qui sortait d’une soirée déguisée le 28 août dernier, et qui pour l’occasion s’était travesti en femme, rentrait à son hôtel à Nanterre en utilisant une navette de nuit. C’est à l’intérieur du bus qu’il a remarqué deux hommes en train d’importuner une femme. Il s’est interposé. Mal lui en a pris.

Alors qu’il descendait du bus pour rejoindre son hôtel, il raconte s’être aperçu qu’il était suivi par les deux hommes qui s’en sont violemment pris à lui… avant de tenter de lui imposer une fellation.

Il a alors fait mine d’accepter, avant de mordre violemment le pénis de son agresseur.

Sous la douleur, l’homme l’a lâché et s’est enfui en compagnie de son complice.

Le Canadien est allé porter plainte au commissariat le plus proche et ce n’est qu’après plus de cinq mois d’enquête que les deux hommes de 25 ans ont été retrouvés, mis en examen et placés en détention provisoire le 13 janvier dernier, selon Le Parisien.

Partant de l’hypothèse que l’homme qui s’était fait mordre avait dû se rendre dans un hôpital pour se faire soigner, ils ont passé en revue tous les établissements hospitaliers du secteur. Le Parisien révèle qu’ils ont fini par découvrir que « le même jour, à 16 heures, un certain Ahmed K., un Tunisien domicilié à Colombes (Hauts-de-Seine), s’était présenté à l’hôpital Max-Fourestier, à Nanterre, pour faire soigner… une morsure au pénis« .

Une rapide enquête a également permis de mettre la main sur son complice, un autre Tunisien du même âge.

Le 10 janvier dernier, Ahmed K. a été interpellé. Son ADN correspond bien à celui retrouvé sur la robe de la victime. En garde à vue, l’homme a contesté le viol. Selon lui, le touriste était consentant et il lui aurait même fait des avances. Et il a affirmé aux policiers ne pas comprendre pourquoi le Canadien l’a mordu.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron fixe sa feuille de route

Juste avant de reprendre l’avion pour Paris, le chef de l’Etat a fait un point sur la teneur des échanges qu’il a eus avec les élus locaux. Si des aides à la reconstruction ont été promises, les principales annonces concerne un nouveau délai pour que les parties trouvent un accord. Il devra ensuite être validé par référendum par les habitants de l’archipel.

Nouvelle-Calédonie : Emmanuel Macron est arrivé à Nouméa

Le chef de l’Etat fait une visite éclair de quelques heures sur l’archipel pour tenter d’apaiser les tensions et trouver une sortie de crise. Emmanuel Macron veut installer sa mission de dialogue et aborder la reconstruction de la Nouvelle-Calédonie, dont l’économie est à l’arrêt depuis le début du mouvement.

Nouvelle-Calédonie : 76 barrages repris aux émeutiers par les gendarmes

L’opération visant à reprendre le contrôle de l’axe reliant Nouméa à l’aéroport de la Tontouta est un « succès » pour le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie. En tout, depuis le début des troubles, près de 240 personnes ont été interpellés par les forces de l’ordre.