Revenir à la rubrique : International

Papouasie-Nouvelle-Guinée : Un animal que l’on croyait disparu depuis 140 ans refait surface

​Considéré disparu depuis 1882, un pigeon-faisan a été retrouvé par des scientifiques en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ecrit par L.S. – le mercredi 23 novembre 2022 à 07H18

L’Otidiphaps Insularis est un pigeon-faisan à nuque noire de la famille des colombidés, endémique à la petite île de Ferguson en Papouasie-Nouvelle-Guinée dans l’océan Pacifique. Le dernier individu de cette espèce avait été aperçu il y a 140 ans, en 1882. Depuis rien. Pas une trace.

Un groupe de chercheurs de  l’université de Cornell, près de New York, s’est lancé à sa recherche. Une expédition similaire avait été menée en 2019, mais en vain. Ils ont passé un mois sur cette île tropicale montagneuse, recouverte d’une forêt luxuriante, pour y trouver l’oiseau rare. 

Ils ont placé des caméras puis vérifié les enregistrements avant de réitérer l’opération dans différents lieux. Ils ont consulté les habitants, travaillé avec les chasseurs, les forestiers et vérifié toutes les pistes. Deux jours avant leur départ, ils n’y croyaient plus et ont récupéré la vingtaine d’appareils qu’ils avaient éparpillés sur l’île. Et puis en regardant les toutes dernières vidéos : le pigeon-faisan est apparu. En ce moment sur les réseaux sociaux, la vidéo de la joie des scientifiques fait le bonheur de plus d’un internaute.

L’animal fait la taille d’une colombe et revêt un plumage noir. L’équipe de l’université de Cornell a réussi à le filmer grâce à des caméras disposées partout sur l’île de Ferguson, son seul habitat connu. À l’image, on voit débarquer l’oiseau, démarche élégante et enlevée, noir de geai, les ailes rouges-orangées, balançant les plumes de sa queue en éventail comme pour faire une révérence. Il pose, puis fait demi-tour et s’en va. « C’est bref, mais après un mois de recherche totalement vaine, c’est comme si on avait trouvé une licorne ! Autrement dit, c’est précisément le genre de moment pour lequel on vit quand on est ornithologue« , explique l’un des scientifiques, John Mittermeier, sur le site de l’université,

La découverte a été faite fin septembre. Depuis, les images ont été analysées, l’identification validée, et le pigeon-faisan à nuque noire n’est plus considéré comme une espèce disparue.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’île Maurice va inaugurer la base militaire indienne d’Agaléga le 29 février

Dimensionnée et équipée pour accueillir des navires, des avions et probablement des sous-marins, la base militaire indienne construite sur l’île mauricienne d’Agaléga sera inaugurée le 29 février en présence de Pravind Jugnauth. Le premier ministre de l’île Maurice est pourtant raillé par la population pour avoir nié l’existence de cette enclave militaire indienne sur le territoire national.

Alamanda Polymers, laboratoire du succès de Willy Vayaboury aux Etats-Unis

Grâce à la mobilisation de sa famille à Saint-Pierre et le soutien financier de son associée américaine Joy Bowman, Willy Vayaboury s’est forgé au fil des années une solide réputation à Huntsville, Alabama, dans l’univers impitoyable de la recherche et de l’industrie pharmaceutique.

Les prix du cacao s’envolent, une forte inflation attendue à Pâques

Le prix du cacao a augmenté en l’espace de 18 mois. La tonne se négocie actuellement à 5 874 et 5 386 dollars sur les marchés de Londres et de New York. Cette augmentation représente un pic sans précédent depuis 50 ans. Nul doute qu’à l’approche des fêtes de Pâques, cette augmentation aura une conséquence en bout de chaine pour le consommateur.