Revenir à la rubrique : Société

Pandémie de Covid-19: Les voyants ne l’avaient pas prédite

Ils ne l’avaient pas vu venir ni dans les cartes ni dans le marc de café ni dans les étoiles… 2020 est assurément marquée par la pandémie de Covid-19. 175 536 cas confirmés et plus de 7 000 décès dans le monde, plusieurs pays ont entrepris de fermer les frontières, l’économie est paralysée… En France, 7730 […]

Ecrit par Nicolas Payet – le jeudi 19 mars 2020 à 19H31

Ils ne l’avaient pas vu venir ni dans les cartes ni dans le marc de café ni dans les étoiles… 2020 est assurément marquée par la pandémie de Covid-19. 175 536 cas confirmés et plus de 7 000 décès dans le monde, plusieurs pays ont entrepris de fermer les frontières, l’économie est paralysée…

En France, 7730 cas ont été confirmés, 175 décès selon les derniers chiffres de Santé publique France.  « Nous sommes en guerre » a, hier, annoncé le président Emmanuel Macron.  Confinement renforcé, rassemblements interdits, réformes stoppées, municipales reportées… [Des mesures exceptionnelles ont été mises en place. ]urlblank:https://www.zinfos974.com/Coronavirus-Interdiction-des-regroupements-en-exterieur-et-report-du-2nd-tour-des-municipales_a150890.html

Voyance, astrologie, cartomancie (qui s’affichent pourtant parfois à la Une des journaux ), cette situation hors du commun, les « arts » divinatoires ne l’avaient pas prédite ni au niveau local ni à l’international. Tout juste, un cartomancien a vu : « Concernant l’Europe, je vois du feu, lié à une éruption ou un feu de forêt. Je vois des gens chamboulés, perdus, qui vont tout perdre. Je vois aussi un retour sur un vote, probablement celui du Brexit… Il ne fera pas bon vivre en Europe en 2020, parce qu’une petite guerre civile pourrait se déclencher » (extrait du JIR). Tenter de prédire l’avenir fait recette en surfant sur le fait de rassurer, de se prémunir contre les difficultés de la vie et les catastrophes.  

Prédire pour se préparer

Depuis quelques semaines, les réseaux sociaux regorgent de posts exhumant extraits de films, livres ou dessins animés qui auraient prédit le coronavirus. 

« Non, les Simpson n’avaient pas prédit l’arrivée du coronavirus en 1993 », a publié le 4 mars dernier l’AFP Factuel appelant à se méfier des « nombreuses fausses informations » qui circulent sur le nouveau coronavirus. De même, le film « Les combattants » sorti en 2014 dans lequel Adèle Haenel évoque le coronavirus, « n’a rien de prédictif » soulignait Libération le 11 mars dernier en expliquant que « le terme coronavirus, en effet, n’a pas attendu 2020 pour faire son apparition dans le vocabulaire médical ».

Deon Meyer, auteur du polar apocalyptique, « L’année du Lion », paru en 2017, décrit avec une certaine précision les conséquences d’une pandémie de coronavirus.  

Chan Ho-Khei, également auteur de polars, a expliqué au South China Morning Post, relayé par 20minutes, que ce type de « coïncidences » peuvent se retrouver dans la littérature. « Les auteurs de fiction essaient toujours d’imaginer ce que serait la réalité, il est donc très probable que ce qu’ils écrivent ressemble à une prédiction ». En effet romans et films de fiction ont pour fonction de préparer les esprits à l’avenir, aux changements, à leurs conséquences et à la maîtrise de ses changements.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.