Revenir à la rubrique : Politique

La ministre de la Culture annonce la création d’un institut de la culture créole

La ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, a signé le pacte linguistique avec l'Etat, l'AMDR, la Région et le Département pour une meilleure reconnaissance du créole dans les espaces culturels.

Ecrit par N.P. – le mercredi 29 novembre 2023 à 17H03

La ministre a commencé son déplacement par plusieurs rencontres avec l’ensemble des représentants des collectivités territoriales dans le cadre d’un conseil local des territoires pour la culture (CLTC) au cours duquel a été signé le pacte linguistique. Ce pacte linguistique, très attendu, est signé entre l’Etat et les collectivités et s’articule autour de trois points : lutte contre l’illettrisme et maîtrise du français, visibilité du créole réunionnais dans l’espace public et création d’un institut public du créole réunionnais pour accompagner l’émergence d’une politique linguistique sur le territoire.

« Il va y avoir un lieu qui va porter le savoir, la transmission, la portée, la richesse, la valorisation de cette langue et qui va aider à sa diffusion« , explique la ministre de la Culture qui explique qu’un institut va être créé pour un rayonnement du créole.

 

« Cette signature est un moment historique. Cela fait des générations que l’on parle de la valorisation du créole, de montrer que le créole est la langue maternelle et qu’on peut le parler dans le monde entier« , explique Cyrille Melchior, président du Département. Il ajoute : « Le créole doit être reconnu et c’est ce que nous avons fait à travers de cette signature. Mais maintenant, il faudra donner une réelle dimension au sein de la société réunionnaise, ici comme partout dans le monde. Il faudra faire en sorte que quand on parle créole, on soit fier ! »

 

(Images : Alexandre Robert)

S’abonner
Notification pour
21 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
James
2 mois il y a

Populisme qui condamne notre population.

Marie
2 mois il y a

la bonne blague de dire dans le monde entier

deja chez nous tres peu parle en creole

L'INSOUMIS
2 mois il y a

Ces bons à rien d’élus n’ont-ils rien d’autre à foutre.. ???
Alors que beaucoup d’entre nous devons nous serrer de plus en plus la ceinture …
A vomir 🤮

Lulu
2 mois il y a

les guignols de l’info!

cyclope exalté
2 mois il y a

Voilà de quoi recaser quelques camarades méritants et les payer grassement à rie foutre….

Royal Bourbon
2 mois il y a

C’est très bien ! Merci Mme BELLO !
Les suprémacistes nationaux importés vont râler puisqu’ils veulent nous imposer la monoculture occidentale avec cette conviction presque intrinsèque que c’est la meilleure !

Pourtant ils se font jeter par les Occitans, les Bretons etc qui revendiquent avec ferveur leur culture, leur folklore et surtout leur langue !

Nous avons tous oublié ce que les peuples ibériques (conquistadors portugais et espagnols) ont fait aux civilisations précolombiennes de l’Amérique centrale et du Sud avec une tuerie de masse sans précédent, l’instauration de la religion catholique (évangélisation) et de la langue latine, interdiction de parler la langue maternelle et autres dialectes locaux. C’est pour ça qu’ils parlent espagnol !
Sans compter le pillage des ressources, notamment ce métal si précieux et convoité, l’or !

Nous devons nous montrer vigilants et surtout méfiants lorsqu’une espèce dominante agit dans l’ombre avec des moyens des plus mafieux en mettant la loi de leur côté pour asseoir leur suprémacie !

Et ça passe par la sauvegarde de notre culture créole, de notre folklore, de notre gastronomie et bien-sûr de notre langue et même du pétard qui est bien parti pour disparaître quand arrivent les fêtes de fin d’année !

Les élus locaux notamment députés et sénateurs ont leur part de responsabilité dans la sauvegarde de notre différence au parlement !

Alors, on se doit de faire de la résistance comme nous le rappelle ce petit vieux célèbre sauvé de la guerre que j’ai tant admiré, Stéphane Hessel : « Indignez-vous ! »

Kayam
Répondre à  Royal Bourbon
2 mois il y a

2000% dakor é d’accords. Selmen ou wa isi é aterla, y fo nou sava dan in sél sens ! Toute sak y méte le sine – lé mém pa kapab sorte dan zot ti lespas rédwui pou fé entenn azot. Di sak n’a pou di ! Si y di pa, nou koné pa !! Partaz zot fonnkér ek nou.

Nana rienk La Réinion domoune y pren pa en konte la valér léritaz zot Moman, zot Papa la done azot… aukin respé dann sak zot paren la fé grandi azot.
Lé konm kan y dépoz le bane paren dan bane l’Ehpad > kan mwin té pti mwin lavé bezoin azot : Moman, Papa… Kan mwin té pti, mwin té yém ou té done amwin délé oute tété Moman é ke ou té koz kréol ek mwin pou fé dor amwin ! — Kan mwin té pti, mwin té yém ou té rakont amwin out vi dan out zoli lang kréol Papa ! — Kan mwin té pti, tousala té gayar Moman, Papa ! Nou té ensanm dan lakaz. Zot la gainy kouraz pou fé grandi amwin. Zordi, mi méte azot ayér parské dan mon kaz na pwin la plas, mi dépoz azot parské sak zot lété avant é sak zot la donn amwin avant, y konte pi tro. Mi vé pi koz kréol parské y fé honte amwin é mi vé oubli ousa mi sort, kosa zot la fé pou mwin Papa, Moman !

Fier de mon réinionézté !
Fier de mon respé pou bane zarboutan !
Fier de mon kréolkozé !
Fier déte Réinionéz !
Aterla, dan le 974 ek mon lespri, mon kor, mon kér ! 💪 ❤

cyclope exalté
Répondre à  Royal Bourbon
2 mois il y a

ouin ouin le blan li lé méssan ouin….

klod
2 mois il y a

J’espère que cela prend en compte le créole antillais et les créoles anglophones ………….là effectivement c’est un vaste monde…..une civilisation créole .

EnMêmeTemps
2 mois il y a

Comment dit-on peigner la girafe en créole réunionnais ?
À quand une obligation de résultats conditionnelle pour tous les guignols qui nous gouvernent ?…

Tipierrelacavale
2 mois il y a

Encore une bon à rien. Ils mettent tout en place pour notre future indépendance. Bravo les abrutis

Dubitatif
2 mois il y a

🤦

Creol
2 mois il y a

Qu’il s’occupe de ses frères

Mcur verges
2 mois il y a

Quelle erreur!!!

Marc
2 mois il y a

Drôle de ministre. Elle ne sert pas à grand chose. Triste de voir l’état par opportunisme basique, soutenir des causes inutiles et pro nupes telles que le soutien à une langue déjà parlée. On peut s’évertuer a écrire le créole, qui est une langue parlée . Honte a ce gouvernement

Vieuxfruit
2 mois il y a

Nous avons : plus de 100 000 illettrés dans notre belle île, plus de 30% de la population âgée de moins de 40 ans, de beaux programmes scolaires permettant maintenant et enfin à nos jeunes de pouvoir sexprimer facilement en anglais et surtout une population multiethnique représentant les cinq continents.Ce tableau éclaire sur la priorité à mettre sur la culture créole toute entière (ou uniquement réunionnaise) en donnant des chances de pouvoir souvrir à la richesse des langues pratiquées par les Réunionnais (notamment français, arabe, chinois, indi et créole réunionnais) Aussi au lieu dun institut fermé sur la langue créole, il nous aurait fallu un institut ouvert sur diverses langues et en priorité celles pratiquées à la Réunion.Linstitut programmé est un gadget au service de lélite intellectuelle et non à celle de la population réunionnaise tout entière.Cest bien dommage.

cyclope exalté
Répondre à  Vieuxfruit
2 mois il y a

Vous oubliez le shimaoré qui va devenir sous peu notre langue péi principale

Sylvain
2 mois il y a

Les créoles n’ont pas besoin de ça pour assumer leur culture. Encore de l’argent du contribuable gaspillé et des petits copains à placer

JORI
2 mois il y a

Si je comprends bien, tout comme on nous a imposé un drapeau régional, une « élite » en accord qu’avec elle même, va nous imposer l’écriture d’un créole alors que notre île recèle plusieurs créoles en fonction de l’endroit où l’on se trouve sur l’île. 😂😂😂

PEC-PEC
2 mois il y a

Une chose et son contraire. Lutter contre l’illettrisme en renforçant l’apprentissage du créole … on marche sur la tête une fois encore ! Reconnaître que l’illettrisme est une des plaie de la société réunionnaise tout en voulant perdurer dans le dialecte créole ( qui n’est pas une langue, une langue ayant une grammaire et des codes précis) inutilisable hors de l’île. Cette prétendue ministre de la culture qui fait plus de la politique que son travail au service de la France….

Charles Henri Vienne
2 mois il y a

Un nouveau fromage…français !

Dans la même rubrique

Édouard Philippe : « L’école est la priorité numéro 1 »

Pour sa deuxième journée sur l’île, Édouard Philippe s’est rendu dans le Sud pour y rencontrer les maires du Tampon et de Saint-Pierre. Dans la capitale du Sud, l’ex-Premier ministre a pu découvrir le projet Cayenne mené par l’ADAPEI et sa mission envers les jeunes porteurs de handicap.

Edouard Philippe affûte sa droite et sa gauche pour 2027

Le combat politique pour 2027 s’ouvre déjà sans le dire. L’ancien Premier ministre Edouard Philippe poursuit son tour de France des régions en tant que président de son parti Horizons. Depuis ce mardi, il part à la rencontre des élus et acteurs socio-économiques réunionnais pour se faire un aperçu des réalités locales, lui qui n’avait pas eu l’occasion d’effectuer un déplacement lorsqu’il était locataire de Matignon. Ce mercredi matin à Montgaillard Saint-Denis et aux côtés de l’adjointe Brigitte Adame et du coach Didier Wullschleger, le maire du Havre a enfilé les gants de boxe au moment de découvrir le travail mené en faveur des jeunes de l’association EPA (Ecoute-moi, Protège-moi, Aide-Moi). Sur des images de Pierre Marchal de l’agence Anakaopress.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial