Revenir à la rubrique : Social

Opération escargot en cours entre St-Benoît et St-Denis

Sur la RN2 dans le sens Est/Nord, une opération escargot menée par la fonction publique hospitalière est en cours depuis Saint Benoît jusqu’à Saint Denis, où les grévistes rejoindront le cortège au Petit marché. Ils sont actuellement au niveau de la Jamaïque, et sont attendus dans le chef-lieu. Rajeev Floricourt sur place  

Ecrit par NP – le mardi 22 mai 2018 à 09H27

Sur la RN2 dans le sens Est/Nord, une opération escargot menée par la fonction publique hospitalière est en cours depuis Saint Benoît jusqu’à Saint Denis, où les grévistes rejoindront le cortège au Petit marché. Ils sont actuellement au niveau de la Jamaïque, et sont attendus dans le chef-lieu.

Rajeev Floricourt sur place

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les journalistes du Quotidien campent devant le tribunal

Une vingtaine de journalistes du Quotidien de La Réunion se sont installés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Une décision est attendue ce mercredi sur le sort du média placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre.

Débrayage des préparateurs en pharmacie au CHOR

Une vingtaine de préparateurs en pharmacie hospitalière ont manifesté leur colère ce jeudi et ont pris part au mouvement de grogne nationale. Ils demandent notamment une révision des échelons et l’officialisation du diplôme d’État.

L’avenir du Quotidien de La Réunion entre les mains du tribunal de commerce

Alfred Chane-Pane et Henri Nijdam ont défendu leur projet respectif de reprise du Quotidien, mercredi après-midi à la barre du tribunal de commerce de Saint-Denis. Le premier a fait valoir le fait qu’il détenait une imprimerie ultra-moderne, tandis que le second a rehaussé son compte courant d’associés à 1,5 million d’euros. Le délibéré interviendra le 3 avril.