Revenir à la rubrique : National

Normandie : Un maire retrouvé crucifié dans un champ

Le maire délégué de Saint-Côme-du-Mont a été retrouvé dans un champ ce mercredi, pieds et mains cloués. Des faits qui sèment le doute dans le village.

Ecrit par N.P – le samedi 12 novembre 2022 à 09H15

Le maire de Saint-Côme-du-Mont (commune déléguée de Carentan-les-Marais, dans la Manche, en Normandie), Bernard Denis, a été retrouvé dans un champ ce mercredi, deux clous plantés sur le dessus de chaque main, un clou dans chaque pied, et blessé au visage. Transféré à l’hôpital, l’homme politique s’est vu prescrire 21 jours d’ITT, rapporte La presse de la Manche.

« De très nombreuses investigations sont en cours afin d’élucider cette affaire : auditions de témoins, enquête d’environnement, saisies de traces aux fins d’analyses génétiques, exploitation téléphonique, etc. », fait savoir le procureur de la République de Coutances, Michaël Giraudet, dans un communiqué publié ce vendredi.

Après avoir été opéré, l’élu a été entendu par les enquêteurs jeudi soir. Pour celui dont l’état de santé n’est pas jugé alarmant, son agression serait du fait de deux hommes lui reprochant le soutien apporté au Président Emmanuel Macron. Ces derniers auraient utilisé une cloueuse pneumatique pour commettre les faits. 

L’édile aurait déjà été victime d’actes d’intimidation ces derniers mois, notamment d’un incendie et de menaces de mort. Mais ces deux procédures « ont fait l’objet d’un classement sans suite pour défaut d’identification d’un potentiel auteur », précise le procureur.

Au mois de mai dernier, le maire délégué avait déclaré que des individus avaient tiré sur son fourgon avec un fusil. « L’enquête menée sous mon contrôle par la section de recherches de Caen, appuyée par l’IRCGN, avait permis de déterminer que Bernard Denis avait menti », poursuit le procureur.

Entendu en juin 2022, l’élu avait finalement indiqué avoir tiré lui-même sur son fourgon et avoir inventé cette agression, ce qui lui a valu d’être poursuivi pour dénonciation de délit imaginaire, avec une comparution prévue le 23 novembre prochain. Mais Bernard Denis « revient sur la reconnaissance des faits de dénonciation de délit imaginaire », rapporte le procureur dans son communiqué. Le maire établit ainsi un lien entre son agression du 9 novembre avec celle de mai. 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

En visite à La Réunion, Edouard Philippe interpellé par un entrepreneur

L’ancien Premier ministre est à La Réunion pour prendre le pouls de la population et se rendre compte des difficultés et des besoins spécifiques des habitants de l’île. Dès son premier arrêt au Barachois pour un dépôt de gerbe. Il a été interpellé par un entrepreneur qui a partagé sa peine face aux défis insurmontables de l’économie actuelle.

Escalade : Oriane Bertone championne de France de bloc Sénior à Valence

La Réunionnaise Oriane Bertone a de nouveau décroché une médaille d’or aux championnats de France de bloc. Après une première partie de la compétition où la grimpeuse péi a été chahuté par ses adversaires, Oriane Bertone a finalement réussi à terminer à la première place.

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.