Revenir à la rubrique : Economie

Niches fiscales : Début de l’examen à l’Assemblée nationale

Le dossier sur les niches fiscales est examiné à partir d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Trois jours pour amender le texte puis ce sera aux sénateurs de l'examiner. Pour les professionnels, si le projet de loi est adopté en l’état, la dynamique de croissance de l’île chutera.

Ecrit par Melanie Roddier – le lundi 17 novembre 2008 à 10H45

Quand il n’y a plus une goutte d’essence dans les stations services, l’heure est grave pour tous. Chacun est touché dans son petit quotidien. Mais lorsqu’il s’agit d’évoquer les conséquences des niches fiscales sur l’économie réunionnaise, la population a forcément plus de mal à en comprendre les enjeux et les conséquences sur sa vie de tous les jours.
Pourtant la question des niches fiscales, aujourd’hui examinée à l’Assemblée nationale, en inquiète plus d’un, dont Guy Dupont, président de la Fédération des entreprises d’outre-mer qui atteste que le dossier est complexe et que l’on a pas encore donné les moyens à la population de comprendre la gravité de la situation.
L’évènement pourrait entrainer une crise économique et sociale sans précédent selon les parlementaires domiens. Les acteurs locaux rappellent que la défiscalisation c’est la possibilité pour les DOM d’attirer les investisseurs extérieurs et d’injecter dans l’économie réunionnaise des sommes très importantes que l’Etat ne dispose pas.
Pour Guy Dupont, les citoyens seront directement touchés par la crise au niveau du logement.
« Le Réunionnais peut être concerné dans les temps qui viennent par le fait que les investissements vont s’affaiblir, c’est-à-dire que les entreprises, artisans ou agriculteurs pourraient avoir plus de mal à investir et il va être également concerné par le fait que l’on risque de construire moins de logements« , explique Guy Dupont, président de la Fedom.
Les parlementaires domiens ont trois jours pour amender le texte sur le plafonnement des avantages fiscaux outre-mer. Le passage au Sénat est prévu pour la fin du mois.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Rapport 2023 sur les délais de paiement dans les DCOM de la zone euro

Le rapport 2023 de l’IEDOM révèle que les délais de paiement interentreprises dans les DCOM de la zone euro continuent de diminuer, se rapprochant des délais nationaux, malgré des défis persistants dans la construction et le secteur public. Les disparités géographiques demeurent importantes, avec des délais particulièrement élevés en Guyane et à Mayotte.