Revenir à la rubrique : Société

« Ni cannibale, ni dégénéré, ni démoniaque : Le Réunionnais est fier de son Île et des valeurs qu’il porte »

Les parlementaires de La Réunion s'unissent dans un courrier commun suite aux propos tenus par Brigitte Bardot.

Ecrit par N.P – le jeudi 21 mars 2019 à 11H09

Paris, le 20 mars 2019
Réaction suite à la lettre ouverte de Madame Brigitte BARDOT

Madame BARDOT, vos récents propos sont insultants, racistes, scandaleux, irrespectueux et relèvent de la calomnie. En lisant votre lettre, nous avons l’impression que vous avez tout vu et tout entendu concernant La Réunion. Sachez seulement que notre île tient son nom de son histoire et ne saurait être un patronyme qu’il s’agit de modifier en fonction du ressenti stigmatisant des uns et des autres.

Tout d’abord, nous, parlementaires réunionnais, tenons à rappeler et à saluer l’implication de l’ensemble des collectivités de La Réunion pour la mise en place de dispositifs permettant la lutte contre l’errance animale. Les actions conduites par les membres du tissu associatif et chaque particulier sont également à souligner.

Sachez Madame BARDOT que des campagnes de stérilisation sont régulièrement conduites, notamment par les intercommunalités, par les associations ainsi que des vétérinaires pour stériliser les chats et chiens errants dans le but d’éviter leur prolifération sauvage. Par exemple, pour des foyers non imposables, des dispositifs permettent de stériliser gratuitement les animaux de compagnie. Egalement, des efforts considérables sont engagés pour améliorer les conditions d’accueil et de suivi des animaux errants au niveau des fourrières et de la SPA.

Par ailleurs, La Réunion ne déroge pas au cadre légal puisque des jugements sont rendus régulièrement par les tribunaux qui condamnent notamment à de la prison ferme pour des cas de maltraitance animale, au même titre qu’envers les propriétaires dont les animaux ont agressé des personnes.

S’agissant de votre appréciation de la situation où notre île subit une recrudescence des attaques de requins – avec toutes les conséquences que cela peut entrainer aux niveaux humain, social et économique – , aucune étude scientifique n’a démontré le lien que vous établissez avec des pratiques exercées dans le cadre du respect des cultes. De plus, ce cannibalisme que vous évoquez n’existe pas et n’a jamais existé chez nous.

Les « autochtones » que vous qualifiez de « sauvages » sont comme vous des Français à part entière, responsables et respectueux de leur environnement et de toutes les biodiversités.

La Réunion est une île où le vivre ensemble et la tolérance sont le ciment de notre société. Nous n’attendons pas de votre part des excuses. Nous vous invitons seulement à ouvrir un livre sur l’histoire de La Réunion.

Ni cannibale, ni dégénéré, ni démoniaque : le réunionnais est fier de son Île et des valeurs qu’il porte.

Ericka BAREIGTS
Huguette BELLO

David LORION
Jean-Luc POUDROUX

Nathalie BASSIRE
Michel DENNEMONT

Jean-Louis LAGOURGUE
Viviane MALET

Nadia RAMASSAMY

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique