Revenir à la rubrique : International

New York : Des milliers de personnes dans les rues après un non-lieu pour un policier

Les tensions entre la communauté afro-américaine et les autorités policières ne s’apaisent pas. Après la décision d’un jury populaire de ne pas inculper un policier blanc dans la mort d’un père de famille noir, Eric Garner, au cours d’une interpellation musclée le 17 juillet dernier à New York, des manifestations ont eu lieu hier soir […]

Ecrit par SI – le jeudi 04 décembre 2014 à 11H28

Les tensions entre la communauté afro-américaine et les autorités policières ne s’apaisent pas. Après la décision d’un jury populaire de ne pas inculper un policier blanc dans la mort d’un père de famille noir, Eric Garner, au cours d’une interpellation musclée le 17 juillet dernier à New York, des manifestations ont eu lieu hier soir dans plusieurs quartiers de la Grosse Pomme. Une trentaine de personnes ont été arrêtées.

Des rassemblements ont commencé à se former à Staten Island, dans le quartier de St George, près du lieu du drame. Mais aussi à Union Square ou Times Square, où plusieurs manifestants ont brandi des pancartes « Respectez les droits de l’homme », « Justice pour Eric Garner et Michael Brown » ou encore « Contre la tyrannie policière ».

Pour rappel, Eric Garner était soupçonné de vente illégale de cigarettes.

Dans une vidéo amateur , on voit un des policiers, Daniel Pantaleo, s’agripper au cou d’Eric Garner, une pratique pourtant interdite au sein de la police new-yorkaise, et le plaquer au sol :
 

 

« Je ne peux pas respirer », se plaint à plusieurs reprises Eric Garner qui perdra connaissance quelques secondes plus tard avant de mourir.

Suite à la décision du jury populaire de disculper le policier et pour éviter tout embrasement, le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé l’ouverture d’une enquête fédérale sur une éventuelle violation des droits civiques.

« Nos procureurs conduiront une enquête indépendante, profonde, juste et rapide », a-t-il déclaré, appelant les manifestants à « rester calmes ».

Même Barack Obama est intervenu hier pour dire qu’il y a encore trop de gens « qui ont le sentiment de ne pas être traités de façon juste. Parfois, c’est une fausse impression, parfois c’est une réalité. C’est un problème américain et pas un problème noir. Et c’est mon travail en tant que président de résoudre ce problème ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Turquie : Un passager agressif tente de frapper l’équipage

Moment de terreur samedi dernier pour les passagers d’un vol Easyjet à destination de la Turquie. Alors que l’avion s’apprêtait à atterrir à l’aéroport d’Antalya, un passager écossais en provenance d’Edimbourg a commencé à se montrer agressif et à insulter un autre passager.

Boeing : un ingénieur signale de graves défauts de sécurité sur les 787 et 777

Un ingénieur qualité de Boeing, Sam Salehpour, a exprimé mercredi de graves préoccupations concernant la sécurité des Boeing 777 et 787 lors d’une audition au Sénat américain.
Il a révélé des problèmes potentiellement dangereux dans la production de ces avions, malgré les assurances de l’entreprise sur leur intégrité structurelle.