Revenir à la rubrique : International

Népal : Au moins 67 morts dans un crash aérien

Un avion de la compagnie aérienne Yeti Airlaines avec 72 personnes à son bord s’est écrasé ce dimanche près de l'aéroport local de Pokhara, au centre du Népal. Au moins 67 décès sont à déplorer.

Ecrit par NP – le dimanche 15 janvier 2023 à 16H01

Un avion de Yeti Airlines en provenance de la capitale népalaise Katmandou s’est écrasé ce dimanche 15 janvier dans un ravin près de l’aéroport du centre du Népal où il devait atterrir. Le bilan provisoire fait état d’au moins 64 morts. L’avion transportait 72 personnes. Un Français comptait parmi les 15 étrangers qui se trouvaient à bord.

Il y a quelques survivants, avait déclaré plus tôt Gurudatta Dhakal, responsable adjoint du district de Kaski, à l’AFP.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’île Maurice va inaugurer la base militaire indienne d’Agaléga le 29 février

Dimensionnée et équipée pour accueillir des navires, des avions et probablement des sous-marins, la base militaire indienne construite sur l’île mauricienne d’Agaléga sera inaugurée le 29 février en présence de Pravind Jugnauth. Le premier ministre de l’île Maurice est pourtant raillé par la population pour avoir nié l’existence de cette enclave militaire indienne sur le territoire national.

Alamanda Polymers, laboratoire du succès de Willy Vayaboury aux Etats-Unis

Grâce à la mobilisation de sa famille à Saint-Pierre et le soutien financier de son associée américaine Joy Bowman, Willy Vayaboury s’est forgé au fil des années une solide réputation à Huntsville, Alabama, dans l’univers impitoyable de la recherche et de l’industrie pharmaceutique.

Les prix du cacao s’envolent, une forte inflation attendue à Pâques

Le prix du cacao a augmenté en l’espace de 18 mois. La tonne se négocie actuellement à 5 874 et 5 386 dollars sur les marchés de Londres et de New York. Cette augmentation représente un pic sans précédent depuis 50 ans. Nul doute qu’à l’approche des fêtes de Pâques, cette augmentation aura une conséquence en bout de chaine pour le consommateur.