Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Mwin Lé Pa Zindien, Mwin Lé Pa Africain, Ni Gaulois…

Les premiers sons du roulèr résonneront dès le 18 décembre, ainsi débute la fèt Kaf. Ces festivités se prolongeront avec Noël et le réveillon, où religion, coutumes, traditions et musique s'entremêleront jusqu'au 1er Jour de l'An.

Ecrit par Georges Donald POTOLA – le dimanche 17 décembre 2023 à 08H37

On peut affirmer que nous sommes les dépositaires d’une culture exceptionnelle, forgée par la fusion harmonieuse des influences indiennes, africaines et européennes. Ce métissage, cette fusion harmonique, définit notre identité, aussi riche que singulière. Nous sommes authentiques et uniques.

Quel autre endroit au monde voit le musulman accompagner sa nouvelle épouse chrétienne à l’église ? Où l’hindouisme dresse la table et invite tout être humain à partager son repas ? Quelle région au monde permet au juif de se sentir en sécurité, si ce n’est à La Réunion.

Nous possédons une langue, une culture, des traditions. Notre identité ne se réduit ni à l’Inde, ni à l’Afrique, ni à l’Europe. Nous ne sommes pas des copiés-collés de cultures lointaines, mais plutôt une création originale résultant de l’interaction unique de ces diverses influences. Cette alchimie fait de nous de véritables Réunionnais.

Nous pouvons revendiquer notre réuniosité sans nous rattacher à quiconque d’autre. Il est inutile de nous inspirer de personnalités mondiales pour trouver un modèle ; nous sommes conscients que notre personnalité et notre culture découlent de notre propre histoire : l’esclavage, l’engagisme, la colonisation. Nous n’avons nullement besoin de chercher ailleurs un chef, un leader, un mouvement ou parti politique pour nous guider.

Je peine à comprendre ces Réunionnais qui prétendent défendre notre culture tout en s’identifiant à des figures emblématiques telles que MANDELA, LUTHER KING, GANDHI, CASTRO, CÉSAIRE, ou d’autres encore. Ces personnalités sont certes très respectables, mais nous ne devons pas les imiter. Chacun ses idéaux, sa route, son chemin, et son destin, comme dirait tonton. Nous devons être fiers de notre histoire, de nos engagements et de nos luttes.

Sans renier mes origines, je ne suis ni Indien, ni Africain, et encore moins Gaulois. Je suis un métisse. Bien que titulaire de la nationalité française, je me considère avant tout Réunionnais, un peuple à part entière. Ni fier, ni complexe, je suis ce que je suis, je n’ai pas choisi de naître là où je suis né, ni ma nationalité ni mon identité.

En définitive, chers compatriotes, rappelons-nous que nous sommes les architectes de notre propre identité. Nul besoin de nous référer à d’autres figures du monde, car notre richesse réside dans notre diversité réunionnaise.

En ce 20 décembre 2023, célébrons notre unicité, soyons fiers de notre histoire commune, et continuons à bâtir un avenir où le peuple réunionnais pourra s’épanouir en toute authenticité.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Invitation à l’attention de Madame Geneviève Guévenoux, Ministre déléguée aux Outre-mer, de la part des 42 000 signataires du Collectif Oasis Réunion

Madame la Ministre. 

Notre Collectif, qui représente les plus de 42 000 signataires du Manifeste d’Oasis Réunion, a le plaisir de vous inviter, si vous étiez sur l’île entre le 17 et le 22 avril, à venir nous rendre visite dans Les Jardins Familiaux du Chaudron à SAINT-DENIS, soit le mercredi 17 avril à 10H, soit les samedi 20 et dimanche 21 avril, à l’occasion du GRAND NETTOYAGE DE LA RÉUNION que nous organisons en célébration de la Journée Mondiale de la Terre 2024. 
Le petit spot vidéo d’une minute visible à ce lien  en fait une courte mais « intense » présentation.