Revenir à la rubrique : Communiqué | Culture

Musées dan l’fénwar : Appel aux dons pour soutenir l’accès à culture aux non-voyants

Il reste 6 jours pour soutenir financièrement un projet en faveur de l’accès à la culture des personnes aveugles et malvoyantes.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 novembre 2023 à 09H40

Le communiqué :

Il reste 6 jours pour soutenir un projet en faveur de l’accès à la culture des personnes aveugles et malvoyantes en faisant un don sur pocpoc.re : https://www.pocpoc.re/campaign/84/musees-dan-l-fenwar-podcasts-sur-le-patrimoine-reunionnais

Le manque d’accessibilité dans les musées demeure un problème pour les personnes en situation de handicap.  À la  Réunion, ce sont les personnes qui résident dans les zones enclavées, les personnes non-voyantes et malvoyantes qui ne peuvent pas bénéficier de notre patrimoine. Vous pouvez les aider !

La future audiodescription des musées réalisées par des élèves de l’île

Musées dan l’fénwar, projet engagé unique à la Réunion, est essentiel pour permettre à n’importe quel citoyen de profiter de notre richesse culturelle. Nous sommes à 60% de notre objectif pour que celui-ci se concrétise et permette de faire connaître  le patrimoine culturel réunionnais dans le monde entier. Nous souhaitons en effet créer des podcasts en Français et en Créole dans lesquels seront décrits des objets exposés dans nos musées, d’habitude sous-vitrine ou inaccessibles au toucher. Nous lançons un appel au soutien des réunionnais qui peuvent faire un don jusqu’au 3 décembre.

Notre initiative soutenue par la DAC, le département et un partenariat avec la RMR est une expérience unique et bouleversante  pour les adolescents réunionnais qui découvrent la réalité des handicaps visuels en visitant les musées avec un adulte non-voyant.  Les podcasts co-écrits par des jeunes permettront aux personnes non-voyantes et malvoyantes de profiter de leur culture, aborder d’une nouvelle manière les objets de leur patrimoine ; et d’une façon général ils permettront à tous, porteur de déficience visuelle ou non, d’en apprendre d’avantage sur l’histoire de la Réunion

Il ne reste plus qu’une semaine pour soutenir notre projet, aidez-nous à faire connaître notre culture et agissez pour les personnes malvoyantes et aveugles: https://www.pocpoc.re/campaign/84/musees-dan-l-fenwar-podcasts-sur-le-patrimoine-reunionnais

© Maëliss Dubois, 19/10/23, St-Leu (Musée Stella Matutina)

Ils participent au projet

« Le patrimoine, c’est ce qui nous définit, c’est nous. Il faut le partager pour qu’il ne soit pas oublié et reste pareil »

un élève de 2nde au lycée de Bois d’Olive

« Pour moi, aller au musée n’a pas d’intérêt car tout est sous vitrine. J’ai l’impression d’être là pour accompagner mes amis qui voient. Heureusement, les guides nous aident, mais j’aimerais qu’on me décrive vraiment les objets. En créole, ce serait encore mieux »

Jean-Philippe Sevagamy, réunionnais non-voyant domicilié à Saint-Louis

« On manque de moyens pour atteindre les publics déficients visuels et c’est pourquoi ce projet nous a tout de suite parlé »

Gaël Potin, directeur du muséum d’histoire naturelle

« Moi-même, je vais un jour perdre la vue. Je suis très ému de participer à un projet qui va m’aider à continuer à partager ma passion pour la culture réunionnaise »

un médiateur du MADOI

« Avec les élèves, on a écouté des podcasts pour se faire une idée. Ils adorent. Derrière un tout petit objet caché au fond d’une vitrine se cache une histoire incroyable. »

une enseignante du lycée Boisjoly Potier (Le Tampon)

« Magnifique initiative que je soutiens pleinement. Je vous souhaite une très belle réussite. » 

une donatrice au projet

« Le plus difficile, c’est de trouver les mots pour décrire des couleurs, des formes, des choses abstraites. Les jeunes ont des idées qui sortent des sentiers battus, ils font des comparaisons auxquelles je n’aurais jamais pensées. Il y a de vrais talents parmi eux, des passionnés et d’autres qui ont des qualités humaines fantastiques. Ils osent, ils sont émus de rencontrer une personne qui a perdu la vue et ils sont fiers de se rendre utile. Chaque visite au musée avec des jeunes ou une personne porteuse d’une déficience visuelle est une mine d’or, et la combinaison des deux est juste magique »

Maëliss Dubois, à l’initiative du projet

Qui sommes nous ? 

Le projet est porté par l’association Praxitèle, qui mène chaque année plusieurs actions culturelles en direction des scolaires et des publics dits « empêchés » ou « éloignés », convaincue que toutes les actions en faveur de ces derniers profitent à une meilleure transmission et appréciation de l’inestimable patrimoine réunionnais.

Ce sont pas moins de 10 classes de collégiens et lycéens du Tampon, le Port, Saint-Pierre, Saint-Benoît, Saint-Denis, l’Etang-Salé, Bras-Panon, Sainte-Suzanne et Saint-Joseph qui participent au projet en co-écrivant le contenu des podcasts. Ceux-ci porteront sur les collections de Kélonia, la Cité du Volcan, le Museum, Léon Dierx, Stella, le MADOI, l’Artothèque, l’Iconothèque et le Musée du Sel.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise en mer Rouge : L’État continue de suivre l’évolution de la situation

Malgré les attaques des rebelles Houthis en mer Rouge depuis novembre 2023, les approvisionnements et les prix à La Réunion restent stables grâce aux ajustements des compagnies maritimes et à une surveillance accrue des prix par l’État, bien que les délais de livraison puissent exceptionnellement s’étendre jusqu’à 5 jours.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.