Revenir à la rubrique : Société

Miss France 2015: Réunion 1ère lève son exclusivité, du « mépris » selon Antenne Réunion

Le [20 novembre dernier]urlblank:http://www.zinfos974.com/%E2%80%8BAntenne-Reunion-denonce-une-concurrence-deloyale-de-France-Televisions_a78409.html , Antenne Réunion et trois autres chaînes privées d’Outre-mer dénonçaient une concurrence déloyale de France Télévisions au sujet de l’élection de Miss France. En réponse, France Télévisions annonce sa décision que, « fidèle à sa politique d’ouverture et à sa volonté de développer des rapports harmonieux entre les acteurs privés et publics […]

Ecrit par zinfos974 – le mardi 02 décembre 2014 à 13H17

Le [20 novembre dernier]urlblank:http://www.zinfos974.com/%E2%80%8BAntenne-Reunion-denonce-une-concurrence-deloyale-de-France-Televisions_a78409.html , Antenne Réunion et trois autres chaînes privées d’Outre-mer dénonçaient une concurrence déloyale de France Télévisions au sujet de l’élection de Miss France.

En réponse, France Télévisions annonce sa décision que, « fidèle à sa politique d’ouverture et à sa volonté de développer des rapports harmonieux entre les acteurs privés et publics de la télévision en Outre-mer », les télévisions privées aient l’accès en différé à l’élection de Miss France 2015.

Dans cette perspective, Michel Kops, directeur du réseau 1ère, a demandé à TF1 de lever l’exclusivité de diffusion de cet événement, acquise par le réseau ultramarin de France Télévisions pour l’ensemble de l’Outre-mer.

« Depuis toujours, dans chaque département ou collectivité d’Outre-mer, les chaînes 1ère assurent la promotion des Miss ultramarines en étant étroitement associées aux élections locales et régionales », poursuit-on chez France Télévisions.

Cette cérémonie sera diffusée en direct le samedi 6 décembre à 23h55, comme sur les 8 autres chaînes 1ère. Chaque téléspectateur et internaute pourra, comme pour les phases de sélection, voter en direct et soutenir la Miss de son choix.

Antenne Réunion a réagi dans la foulée. Voici le communiqué de la chaîne privée:

Dans un communiqué de presse diffusé ce jour à Tahiti, le directeur du réseau Outremer 1ière, Michel Kops, annonce qu’il propose un « accès différé à l’élection de Miss France 2015 » aux télévisions privées d’Outre-mer estimant en cela être « fidèle ( …) à sa volonté de développer des rapports harmonieux entre les acteurs privés et publics de la télévision outre-mer ».

Ce revirement qui intervient, sans concertation préalable, à seulement 4 jours d’un événement qui est l’objet de négociations depuis 6 mois, est pour le moins surprenant. Cette opération montre le peu de cas que les dirigeants parisiens du groupe public font des réunionnais et des entreprises réunionnaises.

Car il s’agit en réalité d’une pure opération de communication qui semble avoir pour seule vocation de dédouaner le groupe France Télévisions des pratiques déloyales qui ont été nutilisées pour récupérer la diffusion de ce programme, au mépris des habitudes des téléspectateurs qui depuis 20 ans bénéficiaient de ce rendez-vous sur Antenne Réunion.

Au-delà de l’affaire Miss France, il faut savoir que, depuis plus de 2 ans, le groupe France Télévisions au travers ses filiales Outre-mer 1ière, pratique une politique de surenchère systématique auprès des partenaires historiques des télévisions locales privées, contournant ainsi l’esprit de la loi et l’esprit des missions et cahiers des charges du groupe public.

Ainsi, au lieu de se concentrer sur ses missions de service public, en particulier au niveau local, de favoriser les entreprises et le tissu économique réunionnais, d’oeuvrer pour une concurrence saine et nécessaire, le groupe France Télévisions et les Outre-mer 1ière déstabilisent le marché et entrainent une grave éviction des chaînes locales privées.

Les chaînes privées financées par des fonds privés (ne bénéficiant donc pas de la redevance) alertent de nouveau les pouvoirs publics sur les atteintes graves et répétées à la concurrence commises par le groupe France Télévision en Outre-mer notamment au regard du fait que les Outre-mer 1ière sont financées à 90% par des fonds publics et qu’elles s’appuient sur la puissance financière du groupe France Télévisions, notamment en matière d’achats de programmes.

Suite aux états généraux des Outre-mer qui se sont tenus sous l’égide du CSA en décembre 2012, le groupe public s’était engagé à mener avec Antenne Réunion et les chaînes privées d’Outre-mer des discussions sur la mise en place d’un code de bonne conduite entre les acteurs privés et publics. Force est de constater aujourd’hui que France Télévisions non seulement est fermée au dialogue mais s’arroge désormais le droit de fixer des règles de concurrence sur-mesure.

Du fait de cette situation Antenne Réunion a engagé en mai 2014 une action contre France Télévisions devant le Tribunal de Commerce de Saint-Denis et conjointement avec les autres chaînes locales a saisi le Président de la République le 1 décembre 2014.

L’ambition d’Antenne Réunion, depuis sa création, a toujours été d’apporter aux réunionnais une télévision de qualité, tout en respectant les conditions du pluralisme et d’une saine concurrence de l’audiovisuel à la Réunion.
 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Comores : Une passagère de kwassa blessée par balle

Selon divers témoignages circulant sur les réseaux sociaux, une femme a été victime dimanche 21 avril vers 14h d’un coup de feu alors qu’elle se trouvait sur une embarcation naviguant entre les Comores et Mayotte. Le média Al Comorya assure que le kwassa a été visé par les tirs des gardes-côtes de l’Union des Comores.

Les Chroniques de tonton Jules #171

Au fou ! C’est tout ce que j’ai trouvé à vous dire en guise d’introduction, ce jour. Les jours passent et les contes de la folie ordinaire enflent avec la constance d’un blob dévastateur. Il va devenir de plus en plus difficile de dormir sans cauchemarder.