Revenir à la rubrique : Social

Micro coupures cet après-midi et les cars jaunes ne passeront plus demain

Des chauffeurs de bus qui ne veulent pas qu’un confrère passe à Saint-Pierre, un automobiliste qui fonce sur des transporteurs à Gillot, le ton monte sur les barrages filtrants depuis le début de l’après-midi. Les professionnels de la route ont décidé de durcir le mouvement.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 06 novembre 2008 à 15H50

Joël Mongin, président de la FNTR, a confirmé la mise en place des micro coupures sur le barrage filtrant de Gillot à Sainte-Marie. Cette décision a été prise suite à l’attitude menaçante et dangereuse d’un automobiliste.
Ce dernier sans doute irrité par une attente de plus en plus longue et une chaleur étouffante, a foncé avec sa voiture sur les transporteurs. Puis se sentant menacé, “il a sorti un sabre”, raconte Joël Mongin, président de la FNTR.
La réaction des professionnels de la route a été immédiate. Il s’est fait chahuter par des “grévistes” en colère. Il a fallu l’intervention des forces de l’ordre présentes pour ramener la sérénité.
Dans le Sud, c’est la décision des professionnels de la route de laisser passer un car jaune avec ses usagers, qui a passablement énervé des chauffeurs de bus vides arrêtés sur le bas côté, bloqués par le barrage filtrant.
“Nous avions décidé de les laisser passer à cause des usagers qui n’étaient pas bien, à cause de la chaleur. Il y avait une personne qui souffrait de diabète”, relate Ary-Claude Caro, porte-parole de l’intersyndicale, présent depuis ce matin à Pierrefonds.
Ces deux incidents ont incité les transporteurs à durcir leur mouvement. A Gillot, la FNTR a bloqué la circulation un quart d’heure après le “ralé-poussé”. Cette première micro coupure pourrait être suivie d’autres.
D’autre part, l’intersyndicale a annoncé que les transports en commun, c’est-à-dire les cars jaunes, ne passeront plus demain, à l’exception des bus scolaires. Sachant que les transporteurs ont décidé de maintenir leurs barrages filtrants toute la nuit, la situation ne va pas aller en s’améliorant.
Il faut même s’attendre à une dégradation des événements.
A suivre…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Des agriculteurs réunis à la DAAF dans l’attente des aides promises par l’État

Inquiets et dans l’attente d’aides de l’Etat, notamment celles liées aux dégâts causés par le cyclone Belal, des agriculteurs se sont rassemblés dans les jardins de la DAAF depuis 9h00 ce mercredi matin à l’appel de l’UPNA. Une réunion avec les représentants de la DAAF est fixée à 10h00, pour aborder les difficultés financières de la profession. Le syndicat n’exclut pas un sitting de plusieurs jours sur place.

Association Croix Marine : « Les emplois seront préservés, c’est l’engagement du préfet »

Après sa rencontre avec le préfet Jérôme Filippini, l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974 a rassuré les grévistes de la Croix Marine en les assurant de la volonté des services de l’État de relancer l’activité de l’association d’ici le milieu de la semaine. Depuis le retrait de son agrément de mandataire de service pour les majeurs protégés, la Croix Marine ne peut plus effectuer de virement sur les comptes bancaires de 1.474 adultes sous tutelle ou curatelle.

Une « déficience de l’organisation générale » à l’origine des problèmes de l’association Croix Marine

Dans un rapport de la Direction du travail daté du 24 mai, les manquements de la direction et les mauvaises relations avec l’ancienne présidente de l’association figurent au premier plan des explications sur les dysfonctionnements de la Croix Marine. La mission d’inspection a ainsi constaté un nombre élevé de démissions ou d’arrêts maladie dans les différents services, avec pour conséquence la difficulté que rencontrent les majeurs protégés pour joindre leur tutrice.

Les salariés de la Croix Marine alertent sur l’abandon par l’Etat des 1.500 personnes placées sous leur protection

En grève depuis ce vendredi, les salariés de l’association la Croix Marine ont témoigné des situations parfois dramatiques de personnes dont ils sont les mandataires et qui se retrouvent désormais privées d’accès à leurs ressources financières. Pour l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, les services de l’État ont failli à leur mission de contrôle, conduisant à la mort annoncée de l’association.

Le syndicat UR974 manifeste contre le licenciement d’un ex-salarié de Nicollin

Licencié en mai 2023, l’ancien responsable de la section syndicale UR974 de l’entreprise Nicollin Réunion a contesté cette procédure devant le tribunal administratif ainsi qu’aux prud’hommes. Ce vendredi matin, l’UR974 est venu manifester bruyamment son désaccord devant les grilles de la société d’enlèvement d’ordures à Sainte-Marie, estimant qu’il s’agissait d’une atteinte délibérée au droit syndical.