Revenir à la rubrique : Société

?? Meilleure baguette de tradition française 2019: Thomas Hermette remporte la sélection régionale

La victoire du Réunionnais Laurent Encatassamy l’an passé au concours national de la meilleure baguette tradition française a inspiré les professionnels locaux. La Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers Pâtissiers, accompagnée de la COGEDAL et du lycée hôtelier de la Renaissance, a donc décidé de lancer pour la première fois un concours régional à La Réunion.  […]

Ecrit par zinfos974 – le jeudi 11 avril 2019 à 19H35

La victoire du Réunionnais Laurent Encatassamy l’an passé au concours national de la meilleure baguette tradition française a inspiré les professionnels locaux. La Fédération Réunionnaise des Artisans Boulangers Pâtissiers, accompagnée de la COGEDAL et du lycée hôtelier de la Renaissance, a donc décidé de lancer pour la première fois un concours régional à La Réunion. 

Huit candidats ont participé à ce concours ce jeudi 11 avril. Ils avaient six heures pour produire 40 baguettes, correspondant aux critères précis, afin d’en présenter 20 finales au jury. Réalisées sur place, dans les espaces du lycée hôtelier, les baguettes devaient toutes mesurer 50 cm et peser 250 grammes après cuisson. « Les critères c’est une baguette bien cuite, bien régulière, bien aérée, bien alvéolée et surtout bien croustillante », explique Laurent Encatassamy, lauréat de l’édition 2018 et président du jury. 
 

 

Parmi les huit candidats, certains ont su davantage se démarquer et ainsi arriver dans le top 3. En troisième position, Lucas Hoareau du Paradis gourmand à Saint-Pierre, devant lui en seconde place, Yoann Siggen de l’Île aux pains à Saint-Paul, mais c’est Thomas Hermette, de la boulangerie Chez Maxime à Sainte-Suzanne, qui a su séduire le jury.

Il espère donc avec sa baguette « arriver au moins sur le podium » et pourquoi pas succéder à Laurent Encatassamy lors de cette sixième édition du concours national, qui se déroulera du 13 au 15 mai à Paris. Le Réunionnais devra ainsi montrer son savoir-faire face aux douze autres candidats issus des autres régions de France. 

Thomas, tout juste 22 ans, sait qu’il a à s’améliorer, notamment au niveau du goût, pour faire réellement la différence lors de la finale nationale. Après 3 ans de boulangerie, il espère pouvoir un jour se mettre à son compte mais « à La Réunion… toujours ». 

 

??  Meilleure baguette de tradition française 2019: Thomas Hermette remporte la sélection régionale

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

L’hommage en couleurs de Regina Pisano

L’une des créatrices de contenus les plus connues à La Réunion, Regina Pisano, se lance dans la musique. Son premier single, « Les couleurs », est un hommage à son fiancé décédé et une célébration de la vie malgré la perte d’un être cher.

Rififi au temple tamoul de Saint-Paul

Mercredi au moment de la procession du Cavadee, une fidèle a été priée de quitter sur le champ une zone réservée aux pénitents. Egratigné sur les réseaux sociaux pour sa façon de procéder, le président du temple livre sa version.

Pour la Cimade, le « fichier des étrangers » utilisé par la PAF à La Réunion est illégal

Alors que le nombre d’étrangers placés en centre de rétention administrative (CRA) a plus que triplé en 2023 à La Réunion, la Cimade a produit un signalement à la CNIL pour dénoncer l’absence de contrôle sur les informations fournies par la préfecture au Groupe de recherche pour l’exécution des mesures d’éloignement. Cette unité de la PAF, unique en France, est censée traquer dans l’île les personnes faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). La préfecture, elle, nie partager l’accès de son fichier des étrangers avec la police.