Revenir à la rubrique : Société

Maurice : Quels médicaments peut-on emporter en voyage ?

Le sélectionneur de l’équipe réunionnaise de football a été arrêté ce lundi à Rodrigues alors qu’il transportait sur lui des médicaments de la catégorie des psychotropes. Tout comme les médicaments "stupéfiants" (morphiniques ou autre), le transport de psychotropes fait l’objet d’une régulation stricte dans de nombreux pays. À l’Île Maurice, les voyageurs transportant ce type de médicaments doivent en informer l’ambassade avant leur départ. Sauf que pour le savoir, il faut parler l’anglais couramment…

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 15 mai 2019 à 17H39

Il faut passer par la catégorie « Santé » du site diplomatie.gouv.fr pour être redirigé vers le site de l’Organe International de Contrôle des Stupéfiants, uniquement en anglais, pour trouver enfin une photocopie de la réglementation mauricienne de 2004 sur le transport de narcotiques, là aussi en anglais.
 
Les anglophones pourront y lire que les voyageurs à destination de l’Île Maurice, transportant des narcotiques ou des psychotropes doivent se plier à une série de procédures préalables à leur voyage :
 
– Les voyageurs doivent tout d’abord informer l’ambassade Mauricienne de leur intention de transporter ces médicaments.
– Plusieurs documents leur seront demandés : Photocopie de passeport, adresse dans le pays d’origine, justification thérapeutique du médecin, copie de l’ordonnance avec si possible la quantité exacte de médicaments transportés; adresse durant le séjour à Maurice,  date d’arrivée, durée du séjour et numéro de vol.
– La demande sera examinée dans les 24 heures
– L’ambassade délivre alors une « Notification d’acceptation » sous conditions
– Le voyageur doit retourner cette notification en acceptant les conditions.
 
Une fois cette procédure complétée, le voyageur peut embarquer à destination de l’île soeur. Une fois arrivé à Maurice, il devra déclarer ses médicaments à la douane. Il est conseillé de garder sur soi une copie de l’ordonnance, et de conserver les médicaments dans leur emballage d’origine.
 
Dans certains cas, des inspecteurs pharmaceutiques peuvent intervenir à l’aéroport s’ils estiment que la quantité de médicaments est trop importante. Les médicaments sont alors saisis par les douanes, qui assurent par la suite leur livraison à l’hôtel du voyageur à intervalles réguliers.
 
Le ministère des affaires étrangères de Maurice indique qu’aucun médicament ne doit être laissé à Maurice à l’heure de quitter le pays.
 
Le ministère se réserve également le droit de refuser l’importation de ces médicaments narcotiques ou psychotropes s’il estime que le passager ne réunit pas suffisamment de garanties.
 
À leur arrivée à l’aéroport, les passagers sont informés des peines très lourdes encourues dans le cas d’un usage détourné des narcotiques.
 
Les voyageurs qui ne déclarent pas leurs médicaments à la douane pourront faire l’objet de poursuites.

 

Maurice : Quels médicaments peut-on emporter en voyage ?Maurice : Quels médicaments peut-on emporter en voyage ?

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Coup d’envoi du mois des Visibilités avec la “Konférans Kwir” au Moufia

C’est donc parti pour le mois des Visibilités. Jusqu’au 25 juin prochain, les différentes associations du département vont multiplier les intervention et prise de parole pour lutter contre les préjugés et les discriminations dont sont victimes les personnes LGBTQIA+. Pour marquer ce démarrage, l’association Faar (Formation Animation Accompagnement Recherche) et l’Université de La Réunion organisaient cet après-midi la seconde “Konférans Kwir” au campus du Moufia.

85 cas de choléra à Mayotte, dont 68 autochtones

Le dernier communiqué publié ce vendredi par Santé Publique France fait état de 85 cas de choléra recensés sur l’île de Mayotte. Sur ce total, 17 cas proviendraient de personnes arrivées en provenance des Comores.

Saison des baleines : Globice identifie la première caudale de l’année

Est-ce enfin le grand lancement de la saison des baleines ? Il semble bien que oui, les premiers spécimens commençant déjà à être aperçus le long de nos côtes. Ainsi, l’association Globice a réussi à identifier la première caudale de la saison au large de Terre-Sainte, grâce à une photo d’un bénévole.