Revenir à la rubrique : Société

Masques moisis: L’ARS demande finalement aux pharmacies de ne pas les distribuer

Dépassée par les évènements, l’Agence Régionale de Santé demande aujourd’hui aux pharmacies de ne pas distribuer les masques moisis aux professionnels de santé libéraux. « Plusieurs d’entre-vous nous ont alertés sur l’état dégradé d’une partie des masques FFP2 qui vous ont été livrés hier pour remise aux professionnels libéraux. En conséquence, il vous est demandé de […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 25 mars 2020 à 16H06

Dépassée par les évènements, l’Agence Régionale de Santé demande aujourd’hui aux pharmacies de ne pas distribuer les masques moisis aux professionnels de santé libéraux.

« Plusieurs d’entre-vous nous ont alertés sur l’état dégradé d’une partie des masques FFP2 qui vous ont été livrés hier pour remise aux professionnels libéraux. En conséquence, il vous est demandé de cesser la distribution de masques FFP2, qui peuvent être jetés dans le circuit habituel des ordures », peut-on lire sur la notice d’information délivrée par l’ARS aux pharmaciens. 

La même ARS qui avait pourtant assuré dans une notice qui accompagnant la livraison de ces masques, que leur validité avait été vérifiée par la pharmacie du CHU.

Cette vérification a-t-elle vraiment eu lieu ? 

Qui plus est, les masques FFP2 ne sont pas les seuls moisis, certains FFP1 le sont également [comme nous le révélions hier:]urlblank:https://www.zinfos974.com/Coronavirus-Les-masques-arrivent-mais-beaucoup-sont-moisis_a151492.html  une grande partie des masques étaient couverts de tâches brunes et sentaient mauvais lorsqu’ils ont été livrés aux pharmacies de l’île.
 
Certaines d’entre-elles avaient dores et déjà refusé de les remettre aux soignants, craignant pour leur santé.

Des masques de substitution en quantité moindre

Il est également demandé aux professionnels libéraux « de ne pas faire usage de ces masques », de s’en débarrasser et de revenir vers les pharmacie « pour récupérer des masques de substitution ».
 
Un stock national est en cours d’arrivage à La Réunion et devrait être livré aux pharmacies dès demain selon l’ARS, qui annonce clairement la couleur:
 
« Il ne sera pas possible de substituer en même quantité les masques FFP2 pour chacun des professionnels concernés. La substitution se fera pour moitié par des masques chirurgicaux et pour moitié par des masques FFP2. »
 

[Masques moisis : « On n’est pas des animaux », le coup de gueule d’un médecin]urlblank:https://www.zinfos974.com/VIDEO-Masques-moisis-On-n-est-pas-des-animaux–le-coup-de-gueule-d-un-medecin_a151501.html

 

Masques moisis: L’ARS demande finalement aux pharmacies de ne pas les distribuer

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

Bouteille de gaz à 15 euros : La Région va prolonger le dispositif jusqu’à la fin de l’année

Les élus de la commission permanente de la Région ont voté ce vendredi une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros afin de garantir le dispositif de plafonnement du prix la bonbonne de gaz à 15 euros jusqu’au mois prochain. Si Huguette Bello appelle les pétroliers à une participation à cet effort de solidarité, la présidente de la Région va proposer le vote d’un budget supplémentaire afin de garantir le dispositif jusqu’à fin 2024.