Revenir à la rubrique : International

Mark Zuckerberg annonce une version payante de Facebook (pour de vrai)

Le géant américain Facebook annonce qu’une version payante de ses services va être lancée. Il faudra débourser jusqu’à 14,99 dollars par mois pour avoir un compte authentifié.

Ecrit par GD – le mercredi 22 février 2023 à 10H29

Meta, la maison mère de Facebook et Instagram, a annoncé dimanche dernier le lancement d’un nouvel abonnement payant pour authentifier les comptes de ses utilisateurs. Le forfait sera disponible pour les internautes à partir de 11,99 dollars par mois et leur permettra d’afficher un badge bleu de certification. Ce badge très convoité sur les réseaux sociaux sera attribué aux internautes ayant souscrit cet abonnement. La formule sera d’abord déployée en Australie et en Nouvelle-Zélande cette semaine. Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a déclaré que le forfait payant permettrait également de récupérer son compte en cas d’usurpation d’identité.

« L’idée est d’améliorer l’authenticité (des profils et donc des échanges, NDLR) et la sécurité sur nos services », a précisé Mark Zuckerberg. Sur Facebook et Instagram, les contenus des internautes abonnés seront ainsi diffusés plus largement et apparaîtront en haut des résultats de recherche et recommandations. Toutefois, cet abonnement n’est pas ouvert aux comptes d’entreprises et est réservé aux individus et professionnels de plus de 18 ans.

Ce nouveau modèle économique est une tentative pour diversifier les sources de revenus de Meta qui rencontre actuellement des difficultés financières. Les recettes publicitaires du groupe ont en effet baissé pour la première fois depuis son entrée en bourse en 2012, tandis que la concurrence féroce des applications comme TikTok et les changements réglementaires instaurés par Apple ont également contribué à cette baisse. En automne, Meta a dû supprimer 13% de ses effectifs et Mark Zuckerberg a annoncé au début du mois vouloir moins de managers aux « niveaux intermédiaires« . L’année 2023 sera celle de « l’efficacité« , a-t-il promis.

Cette nouvelle stratégie tarifaire de Meta n’est pas sans rappeler celle mise en place par Elon Musk sur Twitter, avec des services de vérification de l’identité et des avantages comme un « accès direct au service client« . Toutefois, Blue et Meta Verified ne coûtent pas le même prix selon si l’abonnement est souscrit sur le web ou sur l’application mobile, à cause des commissions prélevées par iOS (Apple) sur les iPhone et Google sur les smartphones opérés par système d’exploitation Android. Les utilisateurs débourseront donc 11,99 dollars par mois pour Meta Verified sur le web, ou 14,99 dollars par mois sur iOS ou Android.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Vaccin contre le chikungunya : Bonnes nouvelles pour Valneva

Valneva, une entreprise spécialisée dans les vaccins, a partagé des résultats encourageants issus de l’étude pivot de phase 3 pour son vaccin monodose contre le virus du chikungunya.
L’analyse menée six mois après la vaccination a confirmé l’innocuité et l’immunogénicité du vaccin chez les adolescents, renforçant les données positives initialement observées au 29ème jour post-vaccination.

La Russie lance une offensive terrestre dans la région de Kharkiv

La Russie a déclenché une offensive terrestre dans la région de Kharkiv,, selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Lors d’une conférence de presse, il a décrit les combats comme étant d’une « férocité » terrible, précisant que ses forces étaient préparées à cette escalade. « La Russie a initié des actions de contre-offensive dans cette zone », a-t-il affirmé, soulignant que l’état-major ukrainien était au courant et s’était organisé en conséquence.