Revenir à la rubrique : National

Marine Le Pen réélue présidente du Front national

C’est un score stalinien pour Marine Le Pen. La présidente du Front national a été réélue à la tête du parti frontiste avec 100% des suffrages exprimés. Les résultats ont été annoncés hier lors de la seconde journée du Congrès du parti à Lyon. Marine Le Pen, qui a succédé à son père en 2011, […]

Ecrit par SI – le lundi 01 décembre 2014 à 10H51

C’est un score stalinien pour Marine Le Pen. La présidente du Front national a été réélue à la tête du parti frontiste avec 100% des suffrages exprimés. Les résultats ont été annoncés hier lors de la seconde journée du Congrès du parti à Lyon.

Marine Le Pen, qui a succédé à son père en 2011, était la seule candidate. Il y a eu 22.329 votants, dont 22.312 en faveur de Marine Le Pen selon les résultats officiels, et 17 bulletins nuls.

Dans son discours de clôture, elle s’en est pris directement à François Hollande et Nicolas Sarkozy, en affirmant qu’« ils se bagarrent aujourd’hui pour savoir qui montera sur la deuxième marche », derrière elle, lors de l’élection présidentielle de 2017. « MM. Sarkozy et Hollande, il vous a été confié un trésor, la France, un diamant, son peuple. Vous avez abîmé l’un et abandonné l’autre! », a-t-elle ajouté.

Élue pour un second mandat, Marine Le Pen en a profité pour imprimer sa mainmise sur le nouvel organigramme du Front national en nommant plusieurs de ses proches à des postes clés. Son compagnon, Louis Aliot, reste vice-président et hérite du dossier des élus ; Florian Philippot, malgré sa quatrième place au vote du comité central, conserve son portefeuille de la stratégie et de communication du parti, en plus de la vice-présidence ; Steeve Briois devient vice-président aux exécutifs locaux et à l’encadrement et Nicolas Bay devient secrétaire général du FN.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La grande reporter Mémona Hintermann s’interroge sur une contagion calédonienne

Dans une chronique publiée dans la Dépêche, la Réunionnaise s’interroge sur une possible contagion de la situation en Nouvelle-Calédonie sur les autres territoires ultramarins. L’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel dresse un tableau alarmant de la situation des Outre-mer, en taclant au passage le président de la République et les élus locaux.

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.