Revenir à la rubrique : Economie

Marie-Luce Penchard: “La défiscalisation sert à ne pas payer d’impôt”

Philippe Doki-Thonon, président de l’Union des industries hôtelières de La Réunion, et Jean-Claude Pech, patron d’entreprises, ont expliqué à la secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’Outre-mer, la nécessité de protéger les leviers de l’économie réunionnaise.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 26 septembre 2008 à 07H16

Et même si Yves Jégo a répondu favorablement aux doléances de La Réunion économique, de maintenir l’attractivité de l’île pour les investisseurs métropolitains, Philippe Doki-Thonon fait preuve d’une grande prudence.
“i[Nous avons fait des propositions. Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, en a tenu compte. Mais pour autant, rien n’est gagné car le projet de loi n’a pas encore été discuté au Parlement]i”.
“i[Nous savons qu’il y a un certain nombre de parlementaires qui ne sont pas favorables, ni aux niches fiscales, ni à la défiscalisation]i”, explique le patron de restauration.
Selon Marie-Luce Penchard, ce texte est devenu nécessaire pour éviter les excès et les abus. “i[La défiscalisation au départ, c’était pour inciter l’investissement. Pour beaucoup, aujourd’hui, cette loi sert aussi à ne pas payer d’impôt]i ».
Jean-Claude Pech, un autre acteur important dans l’économie de La Réunion, a tenu à évoquer un autre problème Marie-Luce Penchard: “i[Si après 2014, l’octroi de mer est supprimé comment allons-nous protéger la production locale]i”?
Marie-Luce Penchard a répondu que le ministre y travaille déjà. “i[Il a quelques pistes. Il ne faut pas aller au-delà. Il va lancer très prochainement un dossier sur cette question. Et on aura un certain nombre d’orientations sur lesquelles on pourra discuter avec les autorités européennes]i”.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Trois offres de rachat pour Le Quotidien de La Réunion

L’imprimeur Alfred Chane-Pane, le président du JIR, Jacques Tillier, et le patron de presse hexagonale Henri Nijdam sont les trois candidats à la reprise du Quotidien de La Réunion, placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre. Aucun des repreneurs potentiels ne s’engage à conserver les journalistes, même si tous prévoient d’en réembaucher un certain nombre après leur licenciement.

Prix à la consommation : +16,7 % pour les produits frais en janvier

En janvier, l’indice des prix à la consommation s’est stabilisé à La Réunion après trois mois consécutifs de hausse. Conséquence du passage du cyclone Belal, les prix de l’alimentation repartent à la hausse. Une hausse principalement portée par celle des produits frais.