Revenir à la rubrique : Social

Mariage des prêtres à La Réunion : « Ce n’est pas au pape de décider de notre vie privée »

Libération consacre un article sur le mariage des prêtres à La Réunion. Une pratique cachée, mais bien présente dans l’île.

Ecrit par GD – le dimanche 26 juin 2022 à 09H18

Au XVIe siècle, c’est en Allemagne qu’apparaît une nouvelle contestation interne de l’Église Catholique autour de Martin Luther. Et récemment, c’est encore en Allemagne que le clergé a voté une motion en faveur du mariage des prêtres. Une décision balayée du revers de la main par le pape François en février dernier.

Cette arlésienne du monde catholique revient donc dans le débat, l’occasion pour le journal Libération de s’intéresser à la question à l’île de La Réunion sous la plume de son correspondant local, Laurent Decloître qui a enquêté pour fixer l’ampleur du phénomène.

Le journaliste a ainsi retrouvé un prêtre qui officie depuis une quarantaine d’années tout en possédant une compagne. « Ce n’est pas au pape de décider de notre vie privée. Je n’allais pas l’appeler pour lui demander l’autorisation ! Moi, je porte la parole de l’émancipation. Qu’on me laisse libre » demande-t-il tout en assurant que les paroissiens ne lui en tiennent pas rigueur.

Le journaliste revient notamment sur le courant de penser de la théologie de la libération née en Amérique du Sud. Celle-ci s’est implantée à La Réunion dans les années 80 avec la question de l’autonomie. L’image du prêtre « rouge » avait été symbolisée par Reynolds Michel, expulsé de l’île avant de pouvoir revenir en 1981. Ce dernier a partagé sa vie avec une femme et le couple a adopté une fille.

La question du mariage des prêtres est de retour à La Réunion mais doit faire face à Mgr Aubry, qui refuse tout débat à ce sujet.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

SPL Estival : Le redressement judiciaire prolongé de trois mois

Le tribunal de commerce de Saint-Denis a prolongé jusqu’au 22 mai le redressement judiciaire de la SPL Estival, le temps d’affiner les contours du nouveau plan de sauvegarde économique (PSE) ébauché après la grève des salariés, en fin d’année dernière. Pour garantir la survie de l’entreprise publique de transport, environ 70 salariés auront le choix entre accepter une baisse de leur rémunération, ou partir dans le cadre d’un licenciement économique.

Les salariés de la Chambre d’agriculture obtiennent l’application de leur point d’indice

L’intersyndicale CGTR – FO – CFDT a signé ce jeudi midi un protocole de fin de conflit avec le président de la Chambre d’agriculture Frédéric Vienne. Hier soir, la préfecture a retiré son véto sur le point de blocage de l’augmentation du point d’indice des salariés, plus élevé que celui de leurs collègues de l’Hexagone, tout en se réservant le droit de revenir sur cette décision après analyse juridique de la situation.

Chambre d’agriculture : Frédéric Vienne pris entre le marteau et l’enclume

Après une rencontre jugée infructueuse avec Frédéric Vienne, les représentants du personnel de la Chambre d’agriculture ont proposé ce mercredi la reconduite de la grève. Le président de la Chambre, lui, laisse entendre que l’État est à la manœuvre pour réduire les effectifs de moitié, et glisse que le Département souhaiterait s’accaparer l’outil à des fins électoralistes.