Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Manifs lycéennes : qui sont les vrais gagnants ?

Alors qu’à l’approche des vacances scolaires ils étaient des centaines dans les rues du sud, du nord, de l’est et de l’ouest, combien y étaient par conviction du combat mené? La majorité d’entre eux n’y était-elle pas pour l’ambiance des manifestations, pour rater les cours, pour faire comme le copain? Alors que l’Académie de la […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 19 décembre 2008 à 13H10

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Alors qu’à l’approche des vacances scolaires ils étaient des centaines dans les rues du sud, du nord, de l’est et de l’ouest, combien y étaient par conviction du combat mené? La majorité d’entre eux n’y était-elle pas pour l’ambiance des manifestations, pour rater les cours, pour faire comme le copain?

Alors que l’Académie de la Réunion connaît un des plus fort taux d’élèves de catégories sociales défavorisées voire très défavorisées, alors que les parents de ces élèves ne s’intéressent pour plupart que très peu aux enjeux de la scolarité de leurs enfants, alors que le taux de redoublement et de réorientation à la fin seconde atteint des sommets à cause d’une orientation forcée, alors que le nombre d’élèves illettrés arrivant en sixièmes est un scandale, alors que des centaines d’élèves quittent chaque année la classe de troisième sans obtenir de place en lycée général ou professionnel en raison de leur trop faible niveau, alors que le nombre d ‘élève passant le CFG (Certificat de Formation Générale, pour résumer un brevet au rabais pour les élèves les plus faibles) s’accroît chaque année,  alors qu’à la Réunion le taux de chômage des jeunes explose, alors qu’une journée de cours ne peut être que salutaire pour ces jeunes, ils préfèrent battre le pavé.

C’est qu’à côté de ces jeunes réunionnais défavorisés socialement, scolairement, intellectuellement pour certains, on a « les fils et filles de…« , ces leaders lycéens dont par exemple pour l’un d’entre eux les deux parents sont profs en BTS, on a les leaders syndicaux, les enseignants, toujours prêts à faire grève d’autant plus que là ce sont les lycéens qui bloquent le fonctionnement des établissements donc les profs touchent leur journée de salaire alors c’est tout bénéf. Par de belles paroles revendicatives d’école plus juste, d’égalité, ils ameutent les foules. On se retrouve parents et fiston dans les manifs, on partage une certaines complicité, une certaine culture, on forme un cercle intime auquel le pauvre petit lycéen fils de rmiste ou d’ouvrier n’y a en réalité pas accès, mais l’important c’est qu’il y croit.

Si le fils ou la fille de prof, ou de M et Mme Untel rate une semaine de cours, ce n’est pas bien grave, car eux dès leur enfance ils ont été plongés dans cette culture, cet éveil à notre monde, ce savoir familial que beaucoup de petits réunionnais n’ont pas eu la chance d’avoir. Le fils ou la fille de… aura ses parents pour l’aider à rattraper ses cours, se verra offrir des cours particuliers s’il le faut. Les autres qui n’auront la chance d’avoir des parents pouvant les aider scolairement ou leur payer un prof particulier devront soit s’ils sont motivés se débrouiller par eux-mêmes, soit comme une majorité ne même pas se rendre compte qu’ils perdent quelque chose.

Quelque soit le résultat des manifestations, les grands perdants de ces journées d’actions resteront la majorité c’est à dire les milliers de lycéens réunionnais qui pour beaucoup ne savent même pas aligner une phrase correcte en français, et qui ainsi assombrissent leur avenir un peu plus à chaque jour de grève lycéenne, de grève des enseignants, cependant ils illuminent l’avenir d’une minorité ceux-là mêmes qui les mènent à défiler dans les rues, à bloquer les établissements scolaires, à bloquer les automobilistes.

Mélanie

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.