Revenir à la rubrique : Education

L’Université de La Réunion présente sa nouvelle équipe présidentielle

Après avoir été réélu à la présidence de l’Université de La Réunion, Frédéric Miranville a présenté la nouvelle équipe qui l’accompagnera pour les quatre années à venir. Il a également annoncé les trois axes forts d'une nouvelle mandature basée sur le pilotage de l’établissement et des moyens, la réussite des étudiants, mais aussi la recherche et le rayonnement international.

Ecrit par zinfos974 – le lundi 01 mars 2021 à 16H49

L’année 2020 aura été agitée à l’Université de La Réunion. Entre la crise Covid et des élections mouvementées, le calme semble enfin revenu sur le campus du Moufia. Ce lundi, Frédéric Miranville a présenté sa nouvelle équipe présidentielle qui l’accompagnera pour les quatre ans à venir.

Entre sang neuf et expérience, l’équipe est à moitié composée d’anciens et de nouveaux venus. Celle-ci passe de 15 à 20 personnes, ce qui symbolise le développement de l’établissement qui ne cesse de s’accroître. L’Université de La Réunion compte 1000 étudiants supplémentaires cette année et 3000 de plus sur les quatre dernières années. Une augmentation qui va se poursuivre puisque Parcoursup affiche déjà 16% de demandes supplémentaires pour la future année scolaire.

« C’est la première des universités ultramarines et probablement celle qui est le plus en développement », se satisfait Frédéric Miranville. Rappelons que l’Université de La Réunion c’est cinq facultés, deux écoles, cinq instituts, un CFA et un OSUR (observatoire des sciences de l’Univers).

Trois grandes priorités

Actuellement, l’Université compte 18 370 étudiants, 1200 personnels pour un budget de 161 millions d’euros. L’augmentation du nombre d’étudiants impose ce qui constitue la première priorité de cette mandature : le pilotage de l’établissement et des moyens. Pour cela, une gouvernance partagée, représentative et paritaire va être mise en place. Il s’agit pour la nouvelle direction de pérenniser le modèle d’allocation des moyens et de gérer les ressources humaines de façon optimisée. La sécurisation des moyens de l’établissement et l’augmentation des ressources propres constituent également un enjeu des quatre ans à venir.

La deuxième priorité porte sur la réussite des étudiants. Le marqueur le plus voyant porte généralement sur la réussite en première année. Celle-ci a augmenté de 24 à 37% depuis 2016. L’Université compte également augmenter le nombre d’emplois et accroître la professionnalisation de ses formations. Pour cela, il y aura un renforcement des moyens humains et budgétaires, et la promotion de nouveaux partenariats institutionnels avec l’ensemble de la sphère socio-économique.

La dernière priorité sera consacrée à la recherche et au rayonnement international. Pour cela, une augmentation de 20% des moyens des unités de recherche est prévue dès 2021. Deux grands projets structurants, issus du Livre Bleu des outremers, vont articuler cette ambition. Une plateforme de recherche « One Health et changements globaux » va être créée pour structurer toutes les forces en présence de l’Université. L’autre projet est la création d’une Maison des Sciences de l’Homme de l’Océan Indien. L’Université va également déployer plusieurs labels.

Gestion de la crise sanitaire

L’Université fait de la sécurité de ses étudiants et de ses personnels une priorité absolue. Pour cela, la direction va fortifier le dispositif sanitaire de l’établissement et anticiper des mesures de continuité pédagogique en distanciel en cas d’aggravation des conditions sanitaires. Une stratégie en trois axes a été élaborée. Elle est composée de protection (mesures barrières), de prévention avec la brigade Covid et d’accompagnement des étudiants dans le besoin. 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Baccalauréat 2024 : Taux de réussite à 82,1 %

Le recteur de région académique, Pierre-François Mourier, félicite les 9 474 candidats admis dès le premier groupe des épreuves du baccalauréat, représentant un taux de réussite de 82,1 %. Il encourage également les 1.234 candidats qui passeront les oraux de rattrapage les 9 et 10 juillet.

Jean-Max Boyer nommé à la tête de la SPL OPÉ

La SPL Oser Pour l’Éducation (SPL OPÉ) a récemment annoncé la nomination de Jean-Max Boyer en tant que Président Directeur Général (PDG). Cette décision, prise lors du Conseil d’Administration, marque une nouvelle étape pour la société. Jean-Max Boyer succède à Alexandra Clain, qui a dirigé la SPL OPÉ au cours des deux dernières années.

Coup d’envoi du Brevet ce lundi

Ce lundi 1er juillet 2024 marque le début du Diplôme National du Brevet (DNB). C’est le Collège de Bois de Nèfles à Saint-Denis qui a accueilli le lancement officiel des épreuves. Un moment important pour les collégiens de La Réunion puisqu’il s’agit de leur premier examen.