Revenir à la rubrique : Société

LIVE – La barre des 1000 cas dépassée : « La situation sanitaire est préoccupante »

La Réunion affronte sa première véritable vague de Covid-19. Une semaine après un premier point de situation global à deux jours de la rentrée scolaire, le préfet s'entoure de nouveau des représentants de l'ARS et du Rectorat.

Ecrit par Soe Hitchon - Prisca Bigot - Ludovic Grondin – le vendredi 21 août 2020 à 17H49

Les trois autorités publiques doivent annoncer les éventuelles nouvelles mesures de lutte contre le Coronavirus au vu de la situation épidémiologique de ces derniers jours.

​Jacques Billant, préfet de La Réunion :

« Nous avons dépassé aujourd’hui les 1000 cas depuis le 11 mars dernier ». « 200 nouveaux cas et 7 nouveaux clusters » ont été enregistrés.  « La situation sanitaire est préoccupante ». Le préfet a confirmé que c’est la première fois qu’il y a une circulation virale avec une augmentation des cas autochtones.

« Dans ce contexte sanitaire grave, les mesures annoncées la semaine dernière doivent être renforcées ». Les périmètres du port du masque ont été étendus par le préfet dans des quartiers entiers à St-Denis en centre-ville, au Chaudron, dans le Bas de la Rivière et sur le Front de mer de St-Pierre. « J’intégrerai de nouveaux secteurs si besoin », a alerté Jacques Billant. 

Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits sur les plages, aires de pique-nique et les espaces verts.

Les sports collectifs et de contact sont également interdits à partir samedi.  

« Ces mesures sont contraignantes mais indispensables » , regrette Jacques Billant. Le préfet appelle à nouveau à la responsabilité de chacun. « Nous avons une bataille à mener »., poursuit-il.

« L’irresponsabilité de quelqu’un peut avoir des conséquences sanitaires pour tous mais aussi sur plan social, économique, culturel et scolaire ». 

Martine Ladoucette, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé de La Réunion :
 
« L’ensemble des indicateurs nous placent en deça des seuils d’alerte définis au plan national »
, a déclaré Martine Ladoucette. « Effectivement, nous observons une forte progression des nouveaux cas diagnostiqués donc investigués. Par rapport à hier cela représente 79 cas de plus mais loin encore d’être investigués ». 

 La directrice de l’ARS veut souligner que dans la très grande majorité des nouveaux cas, « ce sont des cas autochtones et non pas des personnes qui ont voyagé depuis moins de 15 jours ». Il s’agit donc d’une circulation au sein même de la population « largement induite par des clusters provoqués par des rassemblements familiaux festifs ».

Quant aux clusters, « ils ont progressé depuis la semaine dernière »: 7 à St-Denis, 2 à St-André, et 1 à Ste-Marie.  « On observe des caractéristiques différentes d’un cluster à un autre ».

« Le taux de positivité progresse inévitablement mais il progresse finalement assez faiblement d’une semaine à une autre parce que nous procédons à beaucoup de tests ». Sur 100 tests pratiqués à La Réunion, il y en a un peu moins de 2 qui sont positifs. En France, en moyenne, il y en a plus de trois qui sont positifs. 

Sur les admissions à l’hôpital, le solde est positif de l’ordre de 15 personnes. En réanimation, de l’ordre de 6 personnes.  » Ces données font passer La Réunion à un état de vulnérabilité faible à un état de vulnérabilité modéré. Il traduit tout à la fois la dégradation de la situation dont je fais état mais aussi le fait que la dégradation n’est pas aussi forte que dans certains départements de France et ultramarins ».  

Sur les tests à  J+7 voyageur: « le taux de positivité est près de 0 à l’heure où l’on se parle c’est à dire 0,3 % de positivité » sur les 700 tests effectués en moyenne par jour. « Donc il serait totalement inexact de dire que les voyageurs continuent d’arriver à La Réunion en ayant contaminé 7 jours après leur arrivée »La directrice de l’ARS OI a également insisté sur la politique de dépistage ciblé. 

L’ARS a déjà réactivé l’ensemble des moyens et demandé, cette semaine, aux collectifs de médecins et aux maires de remettre en place les centres Covid ambulatoire. Il a été demandé également aux établissements de santé de reconstituer les unités dédiées Covid. 
La directrice de l’ARS OI veut également « consolider le partenariat indispensable et actif » avec les communes. Des maires qui ont demandé à obtenir des données épidémiologiques régulières « qui pour autant préservent absolument le respect de la confidentialité ». 

Francis Fonderflick, secrétaire général de l’académie de La Réunion :

Dans ce contexte particulier, « le protocole si il a été allégé n’en est pas moins rigoureux: gestes barrières, hygiène des mains, port du masque obligatoire pour les adultes, les collégiens et les lycéens, nettoyage quotidien des locaux, aération fréquente des salles de classe ». A ces mesures, s’ajoute le port du masque obligatoire aux abords des établissements.

En cas de suspicions chez un élève ou un personnel, Francis Fonderflick rappelle que des fiches de liaison, élaborées par un médecin du rectorat, sont à disposition des responsables d’établissement. Elles sont complétées après isolement de la ou les personnes concernées. « Ces fiches de signalements nous ont permis de réagir rapidement tout au long de cette semaine en concertation avec l’ARS qui effectue l’identification des cas-contact et la mesure du risque ».

« Cette estimation objective du risque guide les décisions concertées qui peuvent aller de la mise en septaine à la fermeture partielle ou totale d’un établissement ». 

Depuis la rentrée, 45 signalements ont été effectués par les médecins du rectorat à l’ARS. Actuellement, 14 cas positifs de Covid-19 ont été enregistrés. Ils ont été placés en quatorzaine. « Il n’y a à ce jour aucun cas de contamination dans une enceinte scolaire ». 

Notre direct depuis l’hôtel de préfecture :

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Ialy s’éloigne vers les côtes de l’Afrique de l’Est

Dans son suivi des phénomènes météorologiques de la zone, Météo-France note que la tempête tropicale Ialy continuent de s’éloigner de Mayotte et des Seychelles. Dans la nuit de dimanche à lundi, elle continuait sa progression vers la Tanzanie.