Revenir à la rubrique : Social

L’IPR sera à la Région à 15 heures

Les membres de l’IPR, Intersyndicale des professionnels de la route, seront devant les grilles de la Région, à 15 heures, pour honorer un rendez-vous fixé il y a plusieurs jours. Une intersyndicale nouvelle, l’IPR (Intersyndicale des professionnels de la route), dont Joël Mongin est devenu le vice-président.

Ecrit par Melanie Roddier – le vendredi 20 février 2009 à 11H43

Dissoute il y a deux jours à la suite du départ d’Ary-Claude Caro, l’intersyndicale des transporteurs a simplement fait peau neuve sous le sigle IPR (Intersyndicale des professionnels de la route) explique Joël Mongin. Hier soir, « l’intersyndicale a été clairement et juridiquement définie, on attend désormais les statuts, dans quelques jours ce sera officiel« , explique-t-il
« Nous sommes désormais dix membres, avec à la tête de cette intersyndicale,  le taxiteur Jean-Hugues Atchy« , souligne Joël Mongin. A la question, pourquoi ne pas vous être présenté à la présidence, ce dernier répond: « cela ne m’a jamais intéressé« .  
Une équipe désormais loin des dissensions qui secouaient les professionnels de la route. « On a d’autres soucis que la problématique de Monsieur Ary-Claude Caro qui s’est retiré de la présidence de l’intersyndicale« , lance Joël Mongin qui est devenu hier soir le vice-président de l’IPR.
Et parmi les problèmes qui inquiètent aujourd’hui l’IPR, la réunion qui était prévue à 15 heures à la Région. Ces derniers regrettent d’avoir appris l’annulation de la réunion de manière très officieuse.  « Du jour au lendemain on nous apprend qu’il n’y a pas de réunion, sans nous prévenir à l’avance et sans argument! Nous serons donc à 15 heures à la Région pour honorer le rendez-vous avec un représentant de la Région« , lance Joël Mongin.
« Les événements aux Antilles prouvent que j’avais raison de parler d’un malaise social. Ces derniers jours, l’un des porte-parole aux Antilles a bien confirmé à la presse que la situation actuelle, le combat qui est mené existe grâce au travail réalisé il y a quelques mois à la Réunion » a tenu à rappeler Joël Mongin, bien déterminé, avec l’IPR, à se faire entendre.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.